Droits TV : Free se voit devenir le "Netflix de la Ligue 1"

Droits TV : Free se voit devenir le « Netflix de la Ligue 1 »

0

Cet article fait partie d’une série sur le #FreeDay2018, s’étant déroulé le samedi 9 juin 2018.

Alors que personne ne l’attendait sur ce terrain, Iliad a décroché un lot lors de la mise aux enchères des droits de la Ligue 1 par la LFP. Une surprise pour certains observateurs, alors qu’Iliad a longtemps affiché une volonté de ne pas miser sur les droits audiovisuels.

Sur ce sujet, Thomas Reynaud réfute tout revirement stratégique pour le groupe, mais a vu une belle opportunité de miser sur un lot numérique intéressant (le lot 6). Alors qu’il semblait que peu d’acteurs allaient miser sur ces droits, Free a tenté sa chance : “personne ne nous a vus venir !”, glisse malicieusement le DG d’Iliad. Le coût pour le groupe : environ 40 millions d’euros par an, nous souffle-t-on.

Thomas Reynaud au #FreeDay2018

Cette tranche de droits permettra à Free de proposer des extraits de l’intégralité des matches en “quasi-direct” pendant quatre saisons (de 2020 à 2024). Constatant une évolution des usages allant vers une consommation moins linéaire, Xavier Niel pense que le lot numérique permettra de “créer quelque chose de différenciant”, de “moderne” ; un véritable service supplémentaire pour les abonnés Free. Fidèle à son sens de l’emphase, il évoque la possibilité de créer une sorte de “Netflix de la Ligue 1”.

Des flux « HD+ » prévus sur Freebox

Xavier Niel défend toujours la qualité des flux HD proposés sur sa box, permettant une qualité similaire à ses concurrents avec des débits plus faibles. Cependant, pour la première fois, il reconnaît l’utilité d’une qualité supérieure (à l’instar du “HD+” proposé sur Livebox Fibre), tirant parti des connexions très haut débit pour proposer une qualité de compression encore meilleure. Il promet que cela sera déployé pour un “certain nombre de chaînes” sur Freebox, mais pas toutes : il faut que le signal d’entrée fourni par la chaîne à Free soit d’une qualité suffisante pour que cela en vaille la peine.

Mais l’avenir est également à la 4K. À ce sujet, depuis le #FreeDay2018, TF1 4K est arrivée sur Freebox Mini 4K, juste à temps pour la Coupe du monde de football.

Avec Altice, les négociations sont difficiles

Sur les médias, une dernière question s’est posée : celle de l’arrivée des chaînes Altice sur le bouquet Free. Via sa filiale Altice Pay TV, la maison-mère de SFR entend proposer SFR Sport (future RMC Sport) ainsi qu’un certain nombre de chaînes plus anecdotiques telles que My Cuisine ou BFM Paris.

Au sujet de leur éventuelle arrivée sur Freebox TV, Xavier Niel ne s’est pas montré optimiste et a évoqué des difficultés à parvenir à un accord. Il assène : “les sommes demandées par SFR Sport sont délirantes !”. “On espère aboutir”, conclut-il toutefois.

Retrouvez tous nos articles sur le #FreeDay2018 :

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum