Jean-Bernard Lévy débarqué de Vivendi, Michel Combes ne présidera pas SFR

9

Y’a-t-il un pilote dans l’avion ?

En proie à bien des difficultés ces derniers temps, le groupe Vivendi (dont SFR est une filiale à 100%) verra sa gouvernance remaniée drastiquement après la tenue d’un conseil de surveillance, cet après-midi, qui devrait mettre fin au règne de Jean-Bernard Lévy, l’actuel président du directoire.

À son poste depuis 2005, il devrait être poussé vers la sortie, affirme Les Échos. L’annonce sera probablement officialisée dans la soirée, après la clôture de la bourse.

Le poste de président du directoire sera confié à Jean-François Dubos, actuel secrétaire général du groupe, que l’on dit proche du président du conseil de surveillance Jean-René Fourtou. Il ne s’agira toutefois que d’un intérim, le temps de trouver un profil plus adapté à la situation.

Autre retournement de situation : la présidence de SFR, actuellement assurée temporairement par Jean-Bernard Lévy, ne sera finalement pas reprise par Michel Combes, contrairement à ce qui avait déjà été annoncé par l’opérateur. Le PDG annoncé a finalement été lâché par Jean-René Fourtou, qui va désormais devoir s’affairer à lui trouver un remplaçant…

Source : Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. S'ils avaient joué honnêtement le jeu de la concurrence quand il était temps, ils n'en seraient pas là.
    J'ai passé 10 ans chez eux, et pas une année sans que je ne fustige leur politique tarifaire. Mais c'était pareil chez les 3, à quelques centimes près...
    Finalement y'a une forme de justice, quand même. Et même si tout n'est pas tout rose, je dis MERCI FREE.

  2. Les mecs ont rachetté les parts de leur pote Vodaphone dans sfr, juste avant l'arrivée annoncée de l'Armaggéddon free.
    En Chine, on a droit à une remise de "récompense" dans un stade publique, pour une telle "stratégie".
    Ici, on vous remercie poliemment...
    Voici qui annonce du changement. On a un Bolloré qui a une vision pour Vivendi dont les activités sont hétéroclites, un free qui a déjà proposé une fusion avec les activités réseau du groupe du temps de neu9 (contre la gestion du groupe), un SFR qui prend l'eau et perd doucement tout ses clients...

  3. Réagir sur le forum