Les chaînes privées contre la réallocation de la bande 700 MHz aux télécoms

0

Dans une lettre ouverte commune, quatre dirigeants de grands groupes audiovisuels privés s’adressent au Premier ministre Manuel Valls, contre le projet de réallocation de la bande 700 MHz aux opérateurs télécoms.

Évoquée depuis maintenant plusieurs années, la réallocation des fréquences 700 MHz, actuellement réservées à la diffusion télévisuelle, au profit des opérateurs, fait débat. Ce transfert permettrait au gouvernement d’organiser des enchères, permettant aux opérateurs les plus en demande de nouvelles fréquences 4G — notamment Free Mobile — d’en obtenir. Mais les chaînes de télévision et les diffuseurs ne le voient pas d’un si bon œil.

Dans un courrier, Nonce Paolini (TF1), Richard Lenormand (Lagardère Active), Alain Weill (NextRadioTV) et Jean-Paul Baudecroux (NRJ Group) demandent à Manuel Valls de prendre en considération « la nécessité de conserver, de manière pérenne, l’existence de 6 multiplexes nationaux pour héberger l’ensemble des chaînes existantes et leur assurer prioritairement (lors de l’arrêt de la norme MPEG-2 et du passage au ‘tout MPEG-4’) les ressources techniques indispensables à leur passage en haute définition ». En retirant des fréquences réservées à la TNT, le gouvernement risque en effet d’empêcher toute évolution sur cette dernière, notamment le passage de toutes les chaînes à la HD. Si la TNT « n’évolue pas en harmonie avec la performance des autres plateformes (satellite, fibre, OTT), elle sera nécessairement vouée à disparaître », arguent-ils.

Pour les quatre patrons, « le vain espoir d’accélérer l’usage de fréquences mobiles »« loin de montrer de l’empressement » pour les dites fréquences, ne devrait pas primer sur la qualité de service de la TNT qui a « su fidéliser un large public, populaire et exigeant ». Dans le cas où le gouvernement ne changerait pas ses plans, ils réclament la création d’un « fonds spécifique dédié », financé par l’État et les opérateurs télécoms, prenant en charge les frais de libération des fréquences par les chaînes de télévision.

Rappelons que TDF et plusieurs diffuseurs similaires tenaient l’an dernier un discours similaire. Ils exhortaient le gouvernement à reporter le transfert des fréquences 700 MHz jusqu’en 2020, afin de permettre une migration en douceur vers de nouvelles normes de diffusion télévisuelles (notamment le DVBT2/HEVC) qui permettraient à toutes les chaînes de passer en haute définition sans interruption de service pour les usagers. Las, le Président de la République, François Hollande, a récemment confirmé son intention d’organiser les ventes aux enchères pour les opérateurs au plus vite, dès 2015

Source : La Correspondance de la Presse

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum