Que Choisir dénonce les prix de moins en moins compétitifs des offres Internet fixes

1

Dans un dossier, le magazine Que Choisir pointe du doigt des accès à Internet fixes « toujours plus chers », où la concurrence semble de moins en moins rude.

Les opérateurs profitent-ils du calme concurrentiel sur le secteur de l’Internet fixe pour augmenter le prix de leurs offres ? C’est ce que croit Que Choisir, qui remarque que la plupart des fournisseurs d’accès ont relevé, d’une manière ou d’une autre, le prix de leurs offres principales ces derniers mois. Et ce, alors que sur le secteur de la téléphonie mobile, la guerre des prix fait rage… Ainsi, l’époque des accès triple play aux alentours de 30 € est bien révolue, estime le magazine.

Des hausses plus ou moins directes selon les opérateurs

Chez Free, en novembre dernier, l’offre Freebox Révolution est passée de 37,98 € (avec option TV) à 39,99 € par mois. Une hausse qui permet, certes, d’inclure un nouveau bouquet de chaînes TV avec CANAL, mais qui fait tout de même bien grimper le prix commercial de l’offre. D’autant que la hausse concerne tous les abonnés Freebox Révolution, par défaut, si ceux-ci n’ont pas décoché l’option « TV by CANAL Panorama » dans leur interface de gestion…

Les autres opérateurs ne sont pas en reste. Chez Orange, la Nouvelle Livebox, commercialisée depuis le mois de mai 2016, a également été l’occasion d’une hausse des tarifs : comptez 42,99 € par mois pour l’offre Livebox Play (en incluant les frais de location). Même Bouygues Telecom, qui se targuait de vouloir casser les tarifs du fixe il y a peu, a amorcé un processus de hausse : en avril 2016, Freenews révélait que les offres Bbox étaient majorées de 3 à 4 euros par mois, en moyenne.

SFR, roi des tarifs qui flambent

Dans ce domaine, SFR reste le champion incontesté. Depuis son rachat par le groupe Altice, l’opérateur au carré rouge a hérité des mauvaises habitudes de Numericable : ses tarifs augmentent ainsi de quelques euros, très régulièrement (jusqu’à trois fois depuis début 2015, selon les offres). Si bien que cela ne surprend plus personne.

En plus d’être le plus cher, SFR s’offre une mauvaise réputation en termes de qualité de service. Dans le dernier palmarès des fournisseurs fixes, dressé par l’UFC-Que Choisir, SFR écopait d’une note d’appréciation globale de 6,2 sur 20, avec une explosion du nombre de litiges depuis l’an passé. Entre un taux record de pannes non-résolues et un taux de satisfaction d’à peine plus d’un consommateur sur deux, l’opérateur « touche le fond », estime le magazine.

Orange s’empare de la première place avec une note de 14,1, suivi de près par Free à 12,3. Le trublion se distingue essentiellement avec un taux de satisfaction abonnés très élevé (92 %), tandis que l’opérateur historique affiche de meilleures performances sur le temps de réparation des pannes et le délai de raccordement (selon les données de l’ARCEP).

Source : Que Choisir (mars 2017)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. A force de rajouter des taxes et des contraintes on récolte le résultat ! A chaque fois on disait que les opérateurs prendront en charge la "petite" augmentation. On finance la SACEM alors que ce n'est qu'une industrie parmi d'autres qui est concernée par le piratage mais qui est la seule à être financée ainsi. On finance aussi la contribution audiovisuelle - tous ces centaines millions pour quelques chaînes alors que les centaines d'autres existent sans aucune aide.

    Mais pour l'instant, il est vrai, on peut encore faire de bonnes affaires: des promos à moins de 20€. Mais le choix se rétrécit.

  2. Réagir sur le forum