Free « responsable » de la qualité de service en itinérance, selon Orange

9

Critiquée à maintes reprises, attaquée par Bouygues Telecom, la qualité de service pour les clients Free Mobile en itinérance laisse à désirer. Mais, selon Orange, ces problèmes sont de la seule responsabilité de Free.

La qualité de service parfois désastreuse rencontrée sur le réseau d’itinérance n’en finit plus de faire parler d’elle. Certaines études ont démontré l’existence d’un bridage sélectif, tendant à prouver que les problèmes de téléchargement et de surf connus des utilisateurs Free sur le réseau d’Orange sont probablement un résultat intentionnel.

Mais, sur la responsabilité du souci, les deux opérateurs se renvoient la balle. Xavier Niel, fondateur de Free, a admis l’existence de « mauvais résultats » sur le réseau d’itinérance, sans communiquer davantage. Si l’on en croit Stéphane Soumier, journaliste à BFM Business, Free ne « dément pas l’histoire du bridage (…) mais fait porter la responsabilité sur Orange qui cape son débit ».

Mais de leur côté, d’autres observateurs soulignent que seul Free a un intérêt à pratiquer un tel bridage volontaire, afin de réduire le coût de la facture de l’itinérance auprès d’Orange. Stéphane Richard, PDG d’Orange, vient accréditer cette thèse. « Celui qui est responsable des clients de Free et du service, c’est Free », dénonce-t-il, dans une interview consacrée à ZDnet.fr. « Il est inacceptable que Free essaye de se soustraire à ses obligations de qualité de service. Notre contrat est honnête et loyal », a-t-il poursuivi.

Comme toujours, il est possible que la réalité soit à mi-chemin entre les deux versions. Si la responsabilité de Free auprès de ses clients est indiscutable, d’un point de vue légal, le diable réside souvent dans les détails — en l’occurrence, dans les termes du contrat liant Free à Orange. D’aucuns pensent même que Bouygues Telecom, qui a intenté une action contre Free devant le Conseil d’État, en dénonçant le bridage présumé qualifié de « pratique commerciale trompeuse », ne chercherait en vérité qu’à accéder au contenu de ce fameux contrat privé…

Source : ZDnet.fr
Photo : Evan-Amos (sous licence Creative Commons BY-SA 3.0)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. En même temps, le client s'en fou d'où vient le problème, il faut qu'il soit réglé, un point c'est tout. Du moment où je paye Free et non Orange, c'est à Free de régler ce problème, quoi qu'il en coute pour eux.
    Si j'ai un problème avec mon téléphone, c'est chez mon opérateur ou mon revendeur que je vais me plaindre, c'est lui qui se débrouille ensuite avec le constructeur pour la réparation.

  2. Et combien de pratiques commerciales trompeuses les opérateurs "classiques" ont-ils utilisé auparavant ?
    Ils ont appelé "Internet illimité" le service wap limité en tout ! Limité en volume, pas moyen d'utiliser HTTP, email, Skype...
    Bouygues coupait la connexion tous les 6Mo pour rompre les téléchargements lourds et couper les éventuellement connexions Voip...
    Et faire payer les téléphones subventionnés 4 fois leurs prix, ce n'est pas une politique commerciale trompeuse.
    Ce n'est pas glorieux pour Free de s'abaisser au niveau des autres et tromper le client mais ce n'est pas pire que les autres.

  3. Bjr et bonne année,
    Abonné à Free mobile depuis son lancement, je ne peux malheureusement que constater que ce qui est dit est vrai. Hier encore dans l'agglomération nantaise (pas le désert) il m'était impossible de visionner une vidéo You Tube ! ce qui au passage a beaucoup amusé mes amis abonnés chez Orange et ne les encourage pas à s'abonner chez Free ...
    A Free d'en tirer les conclusions ... personnellement, je vais encore patienter quelques temps avant de prendre une décision ... ou il y a amélioration significative ou les 3 contrats maison iront ailleurs !!  j'ajoute que je suis équipé d'un S5 donc dernière génération ....

  4. Le réseau se construit  désormais à un rythme soutenu, ce n'est pas un effet d'annonce, 1000 nouvelles  antennes avaient été annoncées sur la deuxième partie de 2014, elles sont arrivées, Certains en sentent l'effet, d'autres non. On peut regretter que cela ne se fasse pas en un claquement de doigts, mais Rome ne s'est pas fait en un jour.
    En attendant,  à chacun de choisir un abonnement qui correspond à ses besoins.

  5. Réagir sur le forum