Xavier Niel : 2MX ORGANIC s’allie officiellement à In Vivo

0

2MX Organic, société cotée en bourse issue de la collaboration entre Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Moez-Alexandre Zouari, et la partie distribution (Gamm Vert, Jardiland…) de la coopérative agricole InVivo et ont annoncé vendredi la conclusion d’«un accord définitif de rapprochement» devant faire émerger un «leader européen de la distribution responsable», ainsi que le relate le Figaro dans l’une de ses dernières éditions

Cet accord était d’ores et déjà prévu dans les statuts constitutifs du SPAC, qui n’était jusqu’à présent qu’un cheval de Troyes financier, présent sur le marché boursier et fusionne donc avec une société existante, pour créer une nouvelle entité valorisée à 1 milliard d’euros, dont In Vivo sera porteur de parts à hauteur de 59,76 %

2MX Organic existe depuis la fin de l’année 2020, alors que la pandémie de Covid 19 battait son plein, et affichait déjà, malgré un contexte économique et social difficile, de grandes ambitions dans la consommation durable. avec pour objectif de faire émerger un «leader de la consommation durable».

InVivo, de son côté, est le deuxième groupe agricole sur le continent européen avec près de 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 1600 points de vente répartis sur l’ensemble de la France, avec une forte composante de jardineries et de magasins alimentaires Frais et Bo, garantissant une traçabilité maximale des produits distribués.

C’est donc un business plan solide qui est présenté, assis sur le chiffre d’affaires d’In Vivo, dont la courbe de progression est particulièrement intéressante si l’on se projette sur les années à venir avec un prévisionnel fixé à 1,25 milliards d’euros en 2025, alors que justement cette dernière société a vocation à devenir l’une des filiales du SPAC 2MX Organic.

Une assiette financière et infrastructurelle solides

D’ici là, plusieurs échéances attendent les futurs partenaires, avec notamment une assemblée générale fixée au 29 juillet prochain du côté de 2MX Organix, pour «approbation de l’apport de son évaluation et de l’augmentation de capital en résultant», dès l’obtention par InVivo d’une dérogation de l’Autorité des marchés financiers (AMF) à l’obligation de déposer une offre publique obligatoire.

Alors certes, ce n’est pas le pouvoir d’achat qui est la cible de ce nouvel investissement, ce qui change clairement Xavier Niel de ses habitudes, mais une manière de consommer, en replaçant le consommateur au centre de la stratégie de développement commercial de la chaîne, avec un panier moyen évalué à une soixantaine d’euros.

Et il ne faut pas oublier que ce dernier est à l’initiative d’Hectar, une école qui a vocation à devenir le 42 de l’agriculture, avec une philosophie toute particulière, qui a déjà fait ses preuves.

L’accord annoncé vendredi s’inscrit dans une logique certaine, qui prend désormais tout son sens.

Source Le Figaro.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Ajouter un commentaire