Refusant de payer, Orange attaque TF1 en justice

3

Orange a assigné TF1 devant le tribunal de commerce. L’opérateur refuse de céder au chantage de la chaîne, qui menace de quitter son bouquet en l’absence de rémunération pour sa diffusion.

Le bras de fer opposant TF1 aux opérateurs prend un nouveau tournant. Le groupe de télévision continue de menacer les distributeurs de retirer ses chaînes gratuites de leurs bouquets, s’ils refusent de signer son nouveau contrat de diffusion (jusqu’à dix fois plus cher). Mais, selon Les Échos, le différend se réglera désormais devant le tribunal, du moins en ce qui concerne Orange : ce dernier a assigné TF1, qu’il accuse d’abus de position dominante, devant le tribunal de commerce.

L’opposition des opérateurs face au projet payant de TF1 est connue, et unanime… même si Orange avait laissé entendre qu’il pourrait finalement rémunérer TF1, en échange de certains services « premium ». Il faut croire que les négociations n’ont pas abouti…

Free milite pour un « must deliver », SFR compte sur le CSA

Jusque là, la grogne des fournisseurs d’accès s’était essentiellement manifestée par voie de presse. Ainsi, Free a fait savoir qu’il refusait de payer pour TF1. L’opérateur milite pour la mise en place du concept de « must deliver », une « contrepartie » qui forcerait les chaînes titulaires de fréquences TNT à proposer leur signal à tous les distributeurs, gratuitement.

S’il ne semble pas inquiet, Free a confirmé lors de sa journée communautaire 2017 qu’il n’excluait pas la possibilité d’un recours. Pour Xavier Niel, volontiers provocateur sur ce sujet, les abonnés auront tôt fait de choisir entre « brancher l’antenne TNT » afin de continuer à bénéficier de TF1, TMC, LCI, NT1 et HD1, ou « payer 1 ou 2 euros de plus » par mois…

De son côté, SFR a déjà saisi le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel). En mai, l’opérateur au carré rouge, ainsi que Canal, ont été sommés par le groupe TF1 de « cesser l’exploitation commerciale » de ses chaînes, sur leurs services de télévision en ligne respectifs. Refusant de se soumettre à la demande, SFR a déposé une demande de règlement après des Sages du CSA. En attendant, TF1 et consorts sont toujours diffusés sur MyCANAL et le service web de SFR, au grand dam du groupe TF1.

L’issue de cette nouvelle action en justice initiée par Orange pourrait donc être déterminante pour la suite des événements. Pas seulement pour l’opérateur historique.

Source : Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. Le groupe TF1, depuis sa privatisation, n'a jamais respecté ses engagements. Après cette concession en béton à Bouygues, non seulement l'État a toujours laissé faire, mais leur a accordé à différentes reprises des avantages supplémentaires.

    En revanche, si vous vous appelez Lambda, et que vous payez vos impôts avec un jour de retard ....

    Votez pour qui vous voulez, de toute façon ce sont les lobbys qui commandent et il n'y a pas de raisons que ça change !

  2. un jour ou deux de retards pour les impôts c'est pas grave vu la réponse qu'ils m'avaient donné : "- vous savez on a pas encore déballé la boîte aux lettres depuis une semaine, alors vous savez un jour de retard ou deux..."

    mdr

  3. Plutôt que de laisser les chaines du groupe TF1 dans leurs offres de base les opérateurs devraient les proposer en abonnement payant individuel : chacun choisi de payer pour regarder sur leurs box ou pas et se contentent de la TNT.
    Bon ça a toutes les chances de plomber les résultats de TF1 mais ils auront obtenu satisfaction 🤣

  4. Réagir sur le forum