33% d’abonnés mobiles désormais sans engagement

15

Si l’arrivée de Free Mobile a permis une baisse globale du coût de la téléphonie mobile en France, elle a également entraîné un véritable avènement des forfaits sans engagement.

En effet, parmi les Français abonnés à une offre post-payée, seuls 20% d’entre eux étaient libres de tout engagement à fin 2011 ; une proportion relativement stable depuis plusieurs années. Depuis, Free Mobile est passé par là avec un résultat visible : le taux d’abonnés sans engagement s’est envolé, passant à 33% fin 2012. Soit plus de huit millions d’abonnés supplémentaires libérés, en seulement un an…


Autre effet Free visible, le déclin des MVNO en France métropolitaine : mis à mal par les offres de Free Mobile et ses concurrents low cost, ceux-ci voient leur croissance s’amenuiser depuis le début de l’année 2011, avec seulement 162 000 nouveaux abonnés (nets) pour l’ensemble des opérateurs virtuels. Leur part de marché tend même à diminuer, passant sous la barre des 11% fin 2012.


Par ailleurs, le marché suit les tendances déjà observées ces derniers mois : ainsi, les offres prépayées ne séduisent plus (-6,7% de clients sur un an) ce qui profite aux offres post-payées (+12% sur un an). Au total, fin 2012, le marché français de la téléphonie mobile comptabilisait plus de 73 millions d’utilisateurs, tous opérateurs confondus, soit un taux de pénétration de 112%.

Source : Arcep

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

15 commentaires

  1. Passer de 20 à 33%, sachant qu'il n'y a (sauf exception) quasiment jamais de raison rationnelle de rester sur une offre engagée (ou pire, de se réengager), je trouve que c'est une évolution très lente. Mais la maquis des offres mobiles est tellement complexe qu'il faut du temps et de la pédagogie.

    Autour de moi, toutes les personnes avec qui j'ai pu passer du temps à expliquer les choses ont basculé (avec au pire quelques mois d'attente quand malheureusement leur engagement était trop frais) sur les offres sans engagement. De préférence Free, bien sur, mais éventuellement (pour de bonne ou mauvaise raison, attachement à un réseau ou migration facilitée lorsque un petit relicat d'engagement persistait) sosh, sfr red, b & you, prixtel, joe et équivalent...
    Toutes les comparaisons montrent qu'il est toujours largement plus économique de souscrire à une offre sans engagement (Free ou clone) et le mobile au prix fort à côté. Mais il faut regarder en face le prix du mobile, et forcément se demander si le remplacement est si urgent...
    Mon avis : l'engagement et le téléphone gratuit bénéficie d'une alliance entre la partie "pulsionnelle" du cerveaux (j'ai envie de me payer un téléphone à la mode mais je ne veux pas m'avouer le prix que je met dedans alors que ce n'est pas raisonnable) et les opérateurs.

  2. Surtout qu'il y a plein de raisons rationnelles qui peuvent permettre de choisir un forfait avec engagement. On arrive même à trouver des prix sur 12 ou 24 mois avec mobile subventionné moins cher que mobile nu et forfait sans engagement.

  3. Sauf exception (qu'il serait intéressant de donner comme exemple), le coût total d'un abonnement subventionné est toujours supérieur à celui de l'achat de l'appareil + abonnnement sans engagement.
    Et encore, le calcul théorique se fait dans le cas où on arrête de payer l'abonnement au pris fort au bout des 12 ou 24 mois d'engagement (ce qui dans la pratique n'est pas toujours fait à ce moment pile).
    Surtout que les abonnements sans engagement continuerons peut être d'obtenir des baisses de prix ou augmentation de service.
    Mais j'attend des exemples démontrant le contraire pour éventuellement avoir un avis moins tranché

  4. rhooo la la quel drame la surcouche et le simlockage (au bout de 3 mois tu demandes à l'enlever et zou, le problème a disparu)...
    Pour le reste, prenons un client fixe SFR et un client fixe Free. Ce client, bêtement veux un acheter un Galaxy Note 2 4G.
    Carre  2Go (H+/4G) avec engagement 24 mois. 30 x 24 + 180 = 900 euros
    Free Mobile 3 Go sans engagement sur 24 mois, 16 x 24 + 600 euros (rue du commerce, 650 - odr de 50) = 984 euros.
    On peut même réduire ce cout sur 1 an avec la loi chatel
    SFR -> 30x12 + 180 + 3x30 (résiliation) = 630 euros
    Free Mobile -> 16x12 + 600 = 792 euros
    et rebasculer sur une offre sans engagement.

  5. AUjourd'hui, les prix du Galaxy Note II c'est aux environ de 500€ :
    http://www.galaxynote-2.com/acheter-galaxy-note-2-au-meilleur-prix-2/

    Carre  2Go (H+/4G) avec engagement 24 mois. 30 x 24 + 180 = 900 euros
    Free Mobile 3 Go sans engagement sur 24 mois, 16 x 24 + 500 euros  = [b]884 euros.[/b]

  6. Réagir sur le forum