Iliad / Free et Nokia main dans la main pour la 5G

0

C’est un accord majeur pour le déploiement de la 5G en France et en Italie, qui est annoncé conjointement ce matin par communiqué,par Iliad et Nokia, premier équipementier sur le territoire européen.

Cette annonce n’est pas forcément une surprise, mais on attendait également au tournant Huawei, partenaire de Monaco Telecom dans le cadre de son propre déploiement 5G mis en place depuis le mois de juillet dernier.

La pérennisation d’un partenariat de longue date.

L’alliance n’est pas nouvelle puisque Iliad et Nokia oeuvrent main dans la main depuis 2010 sur le chantier 3G/4G pour proposer une technologie 100% européenne en marge de celle de plus en plus implantée et issue du continent asiatique.

« En retenant Nokia, le groupe fait le choix de la technologie européenne et de l’indépendance stratégique » c’est ainsi que le Groupe Iliad s’est d’ailleurs exprimé dans le cadre de son communiqué.

L’objectif visé : 2020 et le lancement en France de cette 5G, censée améliorer la connectivité de l’ensemble des abonnés tous secteurs compris, d’Iliad.

Cette annonce est importante à la veille du lancement des procédures d’enchères d’ici cet automne et au lendemain des premiers tests indoor au sein de Station F conformément aux autorisations délivrées cet été.

Pour rappel, les mêmes enchères ont contraint Iliad à débourser pas moins d’1,19 milliards d’euros en Italie pour mettre le grappin sur trois fréquences distinctes dans les bandes prévues pour le déploiement des réseaux 5G (700 MHz, 3,6-3,8 GHz et 26,5-27,5 GHz).

Un investissement qui s’inscrit en adéquation des sommes folles alignées en Allemagne dans le cadre des procédures analogues, qui ont avoisiné les 6,55 milliards d’euros.

Quels avantages pour les deux partenaires ?

Si Free est implantée en France dans le secteur de la téléphonie et des communications électroniques avec 20 millions d’abonnés (6,4 millions en Haut Débit et Très Haut Débit – 13,4 millions pour le mobile et 11 millions pour la Fibre), la « marque » est également disponible sur le territoire italien où elle a pu apporter la démonstration d’une croissance rapide en occupant dès le départ une position stable, forte de 3,3 millions d’abonnés.

2019 / 2020 : un tournant en termes de croissance pour Iliad.

L’année 2018 n’a pas été une année simple à première vue pour le Groupe Iliad, qui a du changer de modèle de croissance notamment quant au déploiement de la fibre, un lancement de Freebox Delta malgré tout un peu décevant en terme de retour abonnés, mais malgré tout des stratégies économiques payantes en termes de résultats avec la mise en place du partenariat Cellnex abouti la semaine passé qui permet une injection d’air frais en termes de liquidités ainsi qu’une meilleure gestion économique du parc infrastructures, le lancement de la Fibre 10 G-EPON et la prise de participation dans Jaguar Network à hauteur de 75%.

En bourse cependant, ses résultats ne sont pas au mieux et sa valorisation non plus, conséquence d’un « manque d’anticipation ou de retards d’adaptation » clairement avoués et il faudra attendre demain la publication des résultats du premier semestre de l’année 2019 pour connaître l’état croissance du Groupe.

Nokia ou le choix du roi pour Iliad.

De son coté, Nokia a bénéficié de la mauvaise presse réservée à Huawei depuis le début de l’année pour développer son parc contrats qui est actuellement le plus conséquent dans le domaine.

Il restait cependant Samsung en lice qui s’avérait le concurrent le plus redoutable, mais force est de constater que le campus Nokia R&D de Paris-Saclay, centre qui regroupe un certain nombre des compétences 5G les plus pointues mais également les Nokia Bell Labs, plateformes ultraperformantes de développement et de tests de pointe sur les écosystèmes, a sûrement fait la différence.

Avec les bandes de fréquences adéquates, pour Iliad, la 5G c’est avant tout la possibilité de connecter davantage d’abonnés, donc de favoriser le développement du recrutement, d’accompagner la croissance des usages, et de répondre aux besoins des entreprises dans le cadre du lancement prochain de l’activité B2B en France.

« Iliad dispose d’un réseau mobile de dernière génération sur l’ensemble du territoire qui, grâce à la densification constante de son réseau et au fibrage quasi-systématique des sites mobiles, est prêt pour la 5G dès la mise à disposition des nouvelles fréquences ».. et c’est principalement cet apport de technologie conjoint qui intéresse l’équipementier.

Une union qui présume des résultats compétitifs sur la durée en termes de productivité mais également de résultats sur la croissance respective des deux partenaires à plus ou moins court terme.

Reste à attendre les prochaines enchères.

Partager

A propos de l'auteur

0 commentaire

    Réagir sur le forum