Résultats : Free redevient le 2è opérateur fixe français

5

À l’occasion de ses résultats semestriels, Free annonce qu’il a repris sa place de 2è opérateur fixe en France, jusque là occupée par SFR.

Avec un parc de 6,261 millions d’abonnés fixes (haut et très haut débit) enregistrés à fin juin 2016, Free reprend la deuxième place du podium que SFR lui avait repris en fusionnant avec Numericable, en 2014. Ce n’est pas vraiment une surprise : tandis que Free continue de recruter de nouveaux abonnés, SFR souffre d’une hémorragie de clients. L’inversion des courbes était donc attendue.

Recrutement et finances : des indicateurs (globalement) bons partout

Au 2è trimestre 2016, Free a enregistré 180 000 nouveaux abonnements (nets de résiliations sur le mobile, en faisant le meilleur recruteur depuis quatre années consécutives maintenant.

45 000 nouveaux abonnés fixes sont à signaler, toujours nets de résiliations sur le trimestre, haut et très haut débit confondus. Si Free n’a pas à rougir de cette performance, elle laisse tout de même à désirer face aux 93 000 recrutements affichés par Orange sur la même période. De toute évidence, l’offre Freebox ne parvient plus à attirer autant, et le besoin d’une Freebox v7 ne s’est jamais autant fait sentir…

Côté finances, la rentabilité du groupe Iliad continue de progresser : sur le semestre, son revenu (EBITDA) croit de 11,5 % par rapport à l’an dernier, et s’établit à 809 millions d’euros. De bons chiffres essentiellement liés à la « hausse du trafic mobile sur le réseau propre », explique l’opérateur : les sommes à verser à l’opérateur d’itinérance, Orange, sont ainsi moins importantes qu’auparavant.

CP_310816-4 (glissées)

L’usage de la 4G prospère, le déploiement aussi

Une donnée importante communiquée par le groupe est le nombre d’abonnés bénéficiant de la 4G. L’opérateur recense les utilisateurs disposant d’un terminal compatible. Au premier semestre, 4,7 millions d’abonnés profitaient ainsi automatiquement de l’option 4G chez Free, soit quasiment le double de l’an passé (2,4 millions).

L’usage est également en forte hausse : les abonnés 4G chez Free Mobile consomment en moyenne 3,9 Go par mois, là encore, en très net progrès par rapport à 2015 (2,2 Go). On reste certes loin du quota de 50 Go proposé aux abonnés à l’offre Free, mais il ne faut pas oublier que cette moyenne tient compte de l’ensemble des abonnés, y compris ceux bénéficiant de la 4G a minima sur le forfait à 2 €.

Sur le fixe, Iliad communique (enfin) plus ouvertement sur la fibre optique : on apprend donc que l’opérateur recense 3,1 millions de prises FTTH raccordables sur son réseau.

Le futur est en Italie

Iliad le rappelle : en juillet, la signature d’un accord avec les groupes Hutchison et Vimpelcom lui permet de devenir, potentiellement, le nouvel opérateur mobile en Italie. C’est un des principaux objectifs à court terme du groupe, qui n’attend plus que le feu vert de la Commission européenne. Selon plusieurs sources, celui-ci pourrait arriver dès cette semaine.

Les autres objectifs de Free sont essentiellement chiffrés. Avant la fin de l’année, le trublion espère notamment atteindre les 4 millions de prises raccordables en FTTH avant la fin de l’année, montrant sa volonté d’accélérer, finalement, sur le déploiement de la fibre. Il espère aussi atteindre un taux de couverture de 75% de la population en 4G.

Objectifs du groupe

  • Fixe :
    • Part de marché Haut Débit et Très Haut Débit de 25% à long terme ;
    • 4 millions de prises raccordables au FTTH à fin 2016 ;
    • 9 millions de prises raccordables au FTTH à fin 2018 ;
    • 20 millions de prises raccordables au FTTH à fin 2022.
  • Mobile :
    • Déploiement de plus de 1 500 sites en 2016 ;
    • Taux de couverture de la population en 4G proche de 75% à fin 2016 ;
    • Part de marché mobile de 25% à long terme.
  • Groupe :
    • Niveau d’investissement 2016 (hors fréquences) légèrement supérieur à 2015 ;
    • Ambition d’atteindre une marge d’Ebitda pour le Groupe de plus de 40% d’ici la fin de la décennie.

Source : Iliad

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

5 commentaires

  1. Ok mais compare la couverture et les débits!!!
    Trois mobiles ici;
    Sosh
    SFR
    Free.
    Sosh et SFR se tiennent mais Free très très faible débit même connecté sur une antenne Free.
    Je préfère payer plus mais que ca
    fonctionner non??
    Test réalisé sur un iPhone 4S
    A plus....

  2. Réagir sur le forum