Iliad au plus bas en bourse, alors que la Freebox Delta déçoit les investisseurs

0

Le lancement de la Freebox Delta n’est pas parvenu à convaincre les investisseurs d’un retour en grâce pour le groupe Iliad. Malmené en bourse, le titre a atteint son plus bas niveau depuis 2011.

89,24 € : voilà le plus bas niveau atteint, vendredi, par l’action Iliad. Il s’agit d’un nouveau record, historiquement bas depuis fin 2011. Le groupe n’avait alors pas encore lancé son offre Free Mobile.

Historique de l’action ILD depuis son introduction en bourse, en 2004.
Graphique : © Google

L’histoire d’amour entre l’opérateur et ses actionnaires est pourtant bien terminée. En janvier 2018, l’action Iliad caracolait encore régulièrement au-dessus des 200 € — elle a perdu plus de la moitié de sa valeur depuis, alors que Free voyait pour la première fois ses abonnés Freebox partir, courant 2018.

Une Freebox Delta qui ne convainc pas

Dans ses colonnes, ce samedi, Le Figaro revenait sur la situation périlleuse de Free, évoquant les « difficultés de la box Delta ». La nouvelle Freebox, présentée le 4 décembre 2018, n’a en effet pas totalement convaincu malgré plusieurs ajustements sur les conditions commerciales et l’arrivée d’une offre Freebox Delta S débarrassée de sa coûteuse enceinte Free Devialet.

Un « connaisseur du secteur », cité par le journal, pointe du doigt le positionnement très premium de l’offre, jugé contraire aux attentes du public type de l’opérateur : « les geeks ne veulent pas payer le prix pour des produits technologiques… et ils sont allergiques aux packages ».

Pour renouer avec la croissance, l’heure est désormais à la diversification pour Iliad. Après le lancement de son offre mobile en Italie, le groupe prépare désormais son lancement sur le marché des entreprises en France — son récent rachat de l’opérateur spécialisé Jaguar Network en témoigne.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.