Numéro 23 mise sur « Orange is the New Black » et les « Grandes Gueules » à la rentrée

0

Après être passée à deux doigts de la catastrophe, la chaîne Numéro 23 se relève. Et affiche de grandes ambitions pour sa rentrée.

Certains la considéraient déjà morte et enterrée. Au mois d’octobre, le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) décidait d’abroger l’autorisation d’émettre de la chaîne : une mesure drastique, jamais vue auparavant. Les dirigeants de la chaîne étaient accusés d’avoir spéculé sur la fréquence TNT gratuitement délivrée par les autorités, juste pour mieux pouvoir revendre au groupe NextRadioTV pour 90 millions d’euros. Sa diffusion aurait dû cesser le 30 juin 2016.

Finalement, en mars, le Conseil d’État a prononcé l’invalidation de la décision du CSA. Estimant que le raisonnement du Conseil des Sages, fondé ou pas, ne s’appuyait pas sur des preuves suffisamment solides, il a mis fin à la menace qui planait sur la tête de la 23ème chaîne. Qui pouvait, dès lors, préparer sa rentrée plus sereinement.

Les « Grandes Gueules », un lien avec RMC

L’entrée du groupe NextRadioTV au capital de Numéro 23 permet à cette dernière de bénéficier d’un nouveau programme quotidien. Les Grandes Gueules, émission de radio célèbre diffusée sur RMC (du même groupe), seront diffusées chaque jour de 10 à 13 heures. Créer des passerelles entre radio et télévision est habituel pour NextRadioTV, qui multidiffuse ainsi Bourdin sur RMC et BFM TV, et réalise la quasi-intégralité du temps d’antenne de BFM Business de cette façon.

Autre acquisition phare pour la rentrée : la série Orange is the New Black, popularisée sur Netflix mais toujours inédite à la télévision française, fera son arrivée sur la chaîne. Avec un ton nouveau, à mi-chemin entre drame et comédie, elle met en scène le quotidien d’une prison de basse sécurité pour femmes.

Au rang des autres nouveautés, signalons l’arrivée d’une mini-série française, 3X Manon, sur la vie d’une jeune femme en centre de rééducation ; ainsi que d’un format inédit, Faut pas pousser, dans lequel un animateur en fauteuil roulant testera l’accessibilité de lieux publics. Les soirées Liberté, Égalité, Diversité, traitant d’un sujet de société avec la diffusion d’un film suivi d’un débat, feront enfin leur retour. Avec ces programmes variés, Numéro 23 entend continuer à justifier son titre de « chaîne de la diversité ».

Source : Le Parisien

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum