Free-Netflix : un « changement de politique » de Free sur le peering ?

3

On découvrait hier la mise en place d’une interconnexion entre Free et Netflix, destinée à améliorer les débits des Freenautes sur le service de SVOD. Aujourd’hui, on est en mesure d’en dire un peu plus.

Repérée hier, la mise en place d’une interconnexion entre le réseau de Free et le serveur de vidéos de Netflix a de quoi réjouir les abonnés à la plateforme du géant américain. Jusqu’à présent, faute d’accord, le trafic généré par les vidéos était routé via divers points d’échange, jusqu’à l’engorgement — ce qui explique que les résultats de Free soient perpétuellement en-deçà de ses concurrents sur les mesures de débits publiées chaque mois par Netflix.

On constate aujourd’hui qu’une bonne partie du trafic vers Netflix fait déjà usage de cette nouvelle route directe. La plupart des Freenautes devraient d’ores et déjà ressentir le changement : des vidéos en meilleure qualité, plus rapides à charger… faites-nous part de votre expérience !

Des conséquences pour tous les Freenautes

Peut-on espérer voir dans cet acte l’amélioration des relations, jusque là très froides, entre Free et Netflix ? On le soulignait hier : cela pourrait ouvrir la voie à l’arrivée, tant attendue, du service de SVOD sur les Freebox. Mais en l’absence d’officialisation, pour le moment, cela reste de la pure spéculation.

Ce qui semble certain, c’est qu’au-delà de Netflix, cet accord devrait avoir des conséquences pour l’ensemble des abonnés à l’offre de Free. En effet, le trafic généré par Netflix vers Free était devenu tel que, sur certains points d’échange, un engorgement global pouvait parfois être observé. En créant une route directe pour Netflix, Free désengorge ces tuyaux, et cela pourrait se ressentir dans la qualité de service globale, notamment aux heures de pointe (soirs et week-ends).

On sera particulièrement attentifs à l’évolution de la situation pour quelques gros sites localisés aux États-Unis, comme Amazon/Twitch.

Un « changement de politique » de Free sur le peering ?

Cette interconnexion avec Netflix n’est pas la seule mini-révolution que se paye Free cette semaine. Sur les forums de lafibre.info, on fait remarquer que Free a également annoncé mardi son arrivée sur le point d’échange HOPUS, avec la mise en place d’un lien 100 Gbps.

Les deux événements sont particulièrement rapprochés, si bien qu’il est difficile d’y voir un simple hasard. Certains membres y voient le signe d’un « changement de politique » de Free sur le peering. Habituellement très rigide, voire fermé, à de nouveaux accords sur son réseau, Free aurait-il finalement revu sa position ?

D’autres observateurs constatent, par ailleurs, qu’il est rare que Free fasse de telles concessions. La dernière fois qu’un accord de peering important a été conclu, il s’agissait d’un lien avec Google, mis en place pour accompagner la sortie de la Freebox Mini 4K. De là à penser que ces nouvelles améliorations au réseau servent à préparer le lancement de la future Freebox v7… il n’y a qu’un pas, qu’on vous laisse (ou non) franchir.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. Bonjour,

    Effectivement y'a une amélioration puisque netflix fonctionne correctement sur Ipad et sur android depuis quelques jours alors que c'etait impossible de regarder un film.

  2. Peut-être que les mauvais recrutements de ces derniers mois ont fait réfléchir Free. Personnellement j’avais quitté Free depuis longtemps principalement à cause de Netflix et des débits ridicules certains soirs. Avec la sortie prochaine de la nouvelle Freebox je suis tenté de revenir chez Free. Wait and See mais ça sent bon

  3. Le pragmatisme... Free, petit poucet sans aucun poids mondial, mais qui veut se faire plus gros que le bœuf, a probablement compris qu'il ne pourra pas continuer longtemps à prendre ses propres clients en otage,  à vouloir imposer à tout le monde sa vision nombriliste des choses et à demander à tout le monde à payer son réseau sans qu'il y investisse grand chose... Free est déjà payé pour construire un réseau d'accès à Internet par ses clients (sans choisir les services qu'il juge digne d'intérêt ou non), il est temps que Free comprenne que ces sommes ne servent pas juste à augmenter son ARPU. C'est juste un retour à une situation normale.

  4. Réagir sur le forum