Stéphane Richard maintenu sans surprise à la tête d’Orange

5

Le conseil d’administration extraordinaire réuni lundi par Orange a décidé de garder Stéphane Richard à la tête du groupe, à la quasi-unanimité des votants…

Mis en examen dans le cadre de l’affaire dite CDR-Tapie, pour son rôle en tant que directeur de cabinet de Christine Lagarde à l’époque des faits, Stéphane Richard n’a pas perdu la confiance de l’entreprise.

Sur les quinze membres votants du conseil d’administration, 13 (dont Stéphane Richard lui-même) ont voté pour le maintien, et un seul a voté contre : une représentante de SUD, syndicat qui s’est montré très critique envers la politique du PDG et ayant émis des doutes sur sa capacité à diriger l’entreprise tout en faisant face à ces accusations en justice. Le dernier membre (une représentante de la CGT) s’est abstenu.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

5 commentaires

  1. Sans faire dans le "tous pourris", il semble tout de même que les gros sous et la politique ont une cohabitation très difficile... Et il semble aussi que ce ne soit pas qu'en France que ces difficultés existent...
    Ne faudrait-il pas, avant que des politiques aient une quelconque responsabilité, faire comme pour les personnels à responsabilité de notre beaubTrésor Public national, donc hypothéquer leurs biens en les rendre responsables financièrement sur leurs biens de leurs décisions...
    On aurait nettement moins de "courageux volontaires", prêts à se "sacrifier" pour le bien de la collectivité comme ils sont actuellement tous prêt à le faire... Allez, j'déconne... P'têtre pas, finalement! :P

  2. Non mais c'est pas très important de savoir qui dirige un bateau à la dérive.. ça serait le perroquet du capitaine qu'on ne verrait pas la différence ;)

  3. Réagir sur le forum