SFR pourrait écoper d’une amende record de l’Autorité de la concurrence

0

Accusé de ne pas avoir été suffisamment patient lors de sa fusion avec Numericable en 2014, SFR se voir infliger une amende record, d’un montant théorique de 500 millions d’euros maximum, par l’Autorité de la concurrence.

Selon une information des Échos, relayée par l’AFP, l’Autorité de la concurrence serait prête à sanctionner lourdement SFR pour des irrégularités remontant à la période de sa fusion avec Numericable. Le gendarme concurrentiel accusé SFR d’avoir commencé à travailler à ses offres communes avec Numericable, avant même d’avoir obtenu le feu vert réglementaire préalable à sa fusion.

Plus de six mois de flottement entre la première signature et le feu vert de l’Autorité

Conclu en mars 2014, l’accord entre SFR et Altice (Numericable) n’a été validé que des mois plus tard. Le 27 octobre 2014, l’Autorité de la concurrence donnait son feu vert à la fusion, sous conditions ; ce n’est qu’à cette date que l’opération était autorisée.

Pendant cette période de battement, les équipes des deux groupes étaient autorisées à discuter entre elles, mais guère plus. Elles ne pouvaient, notamment, pas travailler activement à la fusion. Mais, ayant des doutes, l’Autorité de la concurrence a ouvert en avril 2015 une enquête sur les conditions de cette fusion, en interne.

Le gendarme de la concurrence devrait publier sa décision avant la fin de l’année, affirment Les Échos.

via AFP

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum