Orange se dit toujours "prêt à couper TF1", sans oser le faire

Orange se dit toujours « prêt à couper TF1 », sans oser le faire

3

Voilà plus d’un mois que le conflit opposant TF1 à Orange a atteint son paroxysme. Et qu’Orange menace TF1 d’une sanction qui ne vient pas…

Si CANAL+ n’a pas hésité à recourir à la sanction ultime en interrompant le signal des chaînes TF1 sur ses bouquets dès que possible, faisant perdre au groupe privé une partie conséquente de son audience, Orange ne fait pas preuve de la même audace.

Malgré l’action en justice du groupe TF1, qui a enjoint Orange à cesser de reprendre ses chaînes, les Livebox continuent de proposer TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI… et ce depuis le 1er février 2018, en l’absence d’accord de diffusion. Depuis, Orange n’a cessé de multiplier les avertissements à l’encontre de TF1, sans jamais oser les concrétiser.

Un « vent de fronde » à l’encontre du groupe TF1

Aujourd’hui, dans des propos rapportés par le Figaro, le PDG d’Orange justifie son inaction, jusque là, par la volonté de ne pas pénaliser ses abonnés : « nous ne voulons pas priver nos clients de TF1 », indique-t-il. Mais les négociations demeurent impossibles, si bien que même le stoïque opérateur historique semble perdre patience. Stéphane Richard évoque un « vent de fronde » à l’encontre du groupe TF1 et se dit à nouveau « prêt à couper TF1 », sur le modèle de CANAL+.

Il se pourrait qu’il ne s’agisse pas que de vaines paroles, cette fois-ci : CANAL+ a ouvert la voie dans laquelle Orange n’a plus qu’à s’engouffrer. De son côté, Free a déployé la nuit dernière un bandeau d’information sur les chaînes TF1 (ci-dessous).

Rapidement retiré, celui-ci sonne pourtant comme un avant-goût de ce qui attend TF1 chez Free dès le 1er avril, faute d’accord…

Source : Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. loudwig a écrit :

    Ce n'est pas un problème du CSA, c'est seulement un problème de contrat commercial, donc c'est au tribunal de commerce de trancher.

    Ce n'est pas exact. Le CSA pourrait être amené à trancher la question s'il était saisi d'une demande d'arbitrage par l'une ou l'autre partie, mais cela n'a pas été fait.

  2. Réagir sur le forum