Numericable entraverait la reprise du réseau THD Seine

4

La résiliation du contrat liant les Hauts-de-Seine à Sequalum (Numericable-SFR) sur la fibre optique est effective depuis le 1er juillet 2015. Mais tout ne se passe pas comme prévu…

Le conflit opposant le Conseil général du 92 à son délégataire de service public n’est pas nouveau : après avoir constaté des retards répétés dans le déploiement de la DSP « THD Seine », dont Sequalum était le prestataire, le département a fini par résilier son contrat, unilatéralement aux torts exclusifs de la filiale de Numericable-SFR. En parallèle, il réclame toujours à l’opérateur des pénalités à la hauteur du retard pris (soit, au total, la bagatelle de 96 716 800 euros).

Au 1er juillet 2015, la résiliation est effective et le Conseil général a repris les rênes du réseau, pour en assurer la continuité de service via une régie départementale avant une probable reprise par un autre opérateur. Mais là encore, des complications se font jour.

Dans un communiqué, le département des Hauts-de-Seine assure que Numericable-SFR lui met des bâtons dans les roues. À l’heure actuelle, il ne lui aurait « toujours pas fourni l’intégralité des moyens adéquats d’accès à tous les locaux techniques hébergeant les infrastructures du réseau ». Les pouvoirs publics y voient un risque potentiel pour « le bon déroulement des opérations d’exploitation et maintenance » dans cette période transitoire, pouvant aller jusqu’à des « interruptions de service » sur le réseau fibre départemental.

Le département assure avoir « entrepris les actions en justice appropriées » pour résoudre la situation au plus vite, sans fournir plus de détails sur les démarches employées.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. J'aurais voulu savoir en quoi cela nous affecte en tant que particuliers vivant dans les Hauts de Seine car je ne comprends pas très bien. Merci d'avance !

  2. De ce que j'ai compris, Numericable n'a pas donné les clés des locaux à la mairie, du coup si il y a une panne il n'y a pas moyen d'intervenir sur les installations.
    Numericable n'étant plus le prestataire pour le réseau ils auraient du rendre les clés pour que la mairie puisse y accéder ainsi que le reprenneur du réseau.

  3. Et oui, c'est bien connu ca marche mieux dans le privé !
    Faire du fric en en donnant le moins possible ou en exploitant le plus de failles possibles ...
    En tout cas ca commence à faire beaucoup pour Miséricable en ce moment !

  4. Quand Miséricâble aura remboursé tous ses impayés (Paris, Haut de Seine, Prestataires privés, etc...), on finira par se rendre compte que la méthode Drahi n'a de gains qu'au niveau de la méfiance.
    J'imagine bien les salariés de chez SFR : "Il nous a tous Drahi!!!".

  5. Réagir sur le forum