Les Hauts-de-Seine réclament 96 millions d’euros à Numericable-SFR

2

Le conflit entre le Conseil Général des Hauts-de-Seine et son prestataire Sequalum (Numericable-SFR), chargé de déployer la fibre optique dans le département, n’est pas fini.

On pensait que la situation pourrait difficilement s’envenimer entre les deux. En octobre 2014, après plusieurs mises en demeure, le département des Hauts-de-Seine annonçait la résiliation unilatérale de leur contrat avec Sequalum (opérateur co-créé pour l’occasion par Numericable et SFR), suite à de nombreux retards constatés sur le déploiement du réseau départemental de fibre optique, cinq ans après le début du projet THD Seine. Cette résiliation faisait suite à l’émission d’une première pénalité à l’encontre de Sequalum, à hauteur de 45 millions d’euros, au mois d’août 2014.

Mais jusqu’au 30 juin 2015, date à laquelle la résiliation sera effective, le département considère que Sequalum est toujours responsable du déploiement du réseau. Il l’a notamment mis en demeure de remédier à ses retards sous un délai de trois mois (483 584 prises restent à installer, selon le CG).

Faute de rattrapage de la part de Sequalum, le département a émis un nouveau titre de pénalité à son encontre, s’élevant cette fois à la somme de 51,640 millions d’euros. Cette pénalité vient s’ajouter à la précédente, prononcée en août 2014, pour un total astronomique de 96 716 800 euros !

En parallèle, le département est toujours à la recherche d’un nouveau prestataire, chargé de reprendre le réseau THD Seine et d’en poursuivre le déploiement. Plusieurs candidats se seraient fait connaître, parmi lesquels Orange, mais également Numericable-SFR… candidat à sa propre succession. En attendant que ce dossier soit tranché, une régie départementale a été créée pour assurer la continuité du service.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Réagir sur le forum