Meta souscrit son premier emprunt … depuis 2012.

0

Pour la première fois depuis son arrivée sur les places boursières dans le courant de l’année 2012, Meta (Facebook, WhatsApp, Instagram) affiche une perte de vitesse au niveau de son chiffre d’affaires, avec un recul de 1%.

Si cela paraît symbolique, et très probablement lié à la situation économique mondiale actuelle, ce baisse est avant toutes choses liée aux investissements réalisés par le Groupe, à hauteur de 10 milliards USD l’année passée, à son arrivée sur le marché du Métavers ; la réalité augmentée ayant un coût non négligeable, ce qui a même contraint la firme de Mark Zuckerberg à émettre des obligations selon un document déposé le 4 août par Meta auprès de la Securities and Exchange Commission mais la concurrence est également encore plus agressive avec les nouveaux formats mis en place par TikTok, qui rencontrent un succès sans commune mesure.

Selon les termes mêmes de ce document, Meta confirme en effet s’être endettée pour la première fois depuis l’année 2012, à hauteur de 10 milliards USD, ce qui est une première pour elle, mais confirme bien une baisse de ses résultats comme l’adoption d’un nouveau modèle économique de manière à anticiper les difficultés sur un avenir assez proche, son bénéfice net ayant accusé une perte de vitesse de près de 36% en un an.

Autre vecteur de difficultés : la chute des revenus publicitaires, qui a lourdement impacté l’activité de la firme, notamment en raison des procédures mises en place par Apple avec l’App Tracking Transparency, qui permet à l’utilisateur de bloquer les publicités ciblées..

Pour autant, l’emprunt souscrit par Meta n’est pas le gage d’une situation catastrophiste, bien au contraire selon certains analystes, et devrait permettre à la firme de poursuivre sa stratégie d’investissements de manière plus sereine dans le métavers.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.