Google maintient sa domination sur les moteurs de recherche à coup de dollars

0

Selon le Ministère le Justice américain, Google maintiendrait une position dominante sur les moteurs de recherche à grand coup de dollars, de manière tout à fait illicite.

Le montant investi par la Firme s’élèverait à plus de 10 milliards USD, ce qui lui permettrait de conserver une position privilégiée sur les smartphones, Samsung et Apple inclus alors que ce dernier est son concurrent le plus direct.

Pour le Département de la Justice, les sommes seraient mirobolantes et une plainte en cours, de la part de l’institution judiciaire à l’encontre de la Firme de Mountain View ; car même si les sommes posées sur la table par Google sont folles, elles ne sont qu’un investissement par rapport à ce que ça lui rapporte en termes de publicité, ce qui constitue une violation manifeste des lois anti-trust mises en place par l’Administration américaine et est susceptible d’entraîner des pénalités extrêmement conséquentes dans un avenir proche.

De la mauvaise foi de la part de Google, épinglé à plusieurs reprises.

La procédure initiée ne devrait pas trouver d’issue avant le début de l’an prochain, le temps pour Google de préparer sa défense, qui devrait s’appuyer sur la méthodologie employée par le Département de la Justice pour engager ses poursuites et mettre la Firme en accusation.

En effet, d’autres supports et réseaux sociaux comme par exemple Facebook ou bien encore TikTok, sont utilisés en tant que moteurs de recherche par les usagers, sans avoir besoin de passer par Google.

« Vous n’avez pas besoin d’aller sur Google pour faire des achats sur Amazon. Vous n’avez pas besoin d’aller sur Google pour acheter des billets d’avion sur Expedia » soutiendrait le Conseil de Google, afin de répliquer aux accusations portées contre sa cliente, indiquant que les contrats contestés ce jour, ont été mis en place dès l’année 2000.

Des contrats qui ne supportent apparemment pas les évolutions de leur environnement légal.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.