Neutralité des réseaux : Benjamin Bayart, Winston Maxwell, Google…

1

L’Arcep poursuit sa série d’interviews en vidéo sur la neutralité du net avec cette fois trois avis diamétralement opposés : celui de Benjamin Bayart, président de FDN et grand défenseur d’une totale neutralité du net ; Winston Maxwell, avocat connu pour ses prises de position en faveur d’un net non neutre ; et Olivier Esper, directeur des relations institutionnelles chez Google France.

Benjamin Bayart ne déroge pas à son discours habituel. Il rappelle notamment que la décision du Conseil constitutionnel à l’encontre de Hadopi en juin 2009 explique que « l’accès non restreint à Internet est nécessaire à l’exercice du droit fondamental qu’est la liberté d’expression » et prend en outre l’exemple de pays tels que la Chine ou l’Iran, où le non-respect de la liberté des réseaux (filtrage) porte atteinte directement à la liberté d’expression.

Winston Maxwell, avocat et membre de la commission établie par Nathalie Kosciusko-Morizet sur la net-neutrality, décrit les libertés fondamentales du net (« Internet Freedom ») telles qu’elles sont perçues aux USA, notamment l’accès aux « contenus légaux » du choix de l’internaute… tout en rappelant que l’Europe ne s’est pas encore prononcée clairement sur la question. « Le Code des Postes et Communications Electroniques stipule que l’opérateur doit rester neutre à l’égard des messages transmis », concède-il.

Enfin, Olivier Esper de Google France donne également son avis au sein de ce débat. On y perçoit une prise de position claire contre toute forme de filtrage sur le réseau : « la vocation de Google, c’est de donner accès à un maximum d’informations à un maximum de personnes », martèle-t-il. Olivier Esper défend surtout le modèle ouvert de l’Internet, où tout le monde est visiteur mais aussi acteur, en s’appuyant sur l’exemple de Google : « il y a un peu plus de 10 ans, deux étudiants de Stanford développaient un algorithme de recherche et proposaient un service de moteur de recherche en s’équipant d’un accès à haut débit et de quelques ordinateurs qui faisaient office de serveurs ».

Source : Arcep

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. Réagir sur le forum