Les Français favorables à une identification des bloggeurs

31

Selon un sondage BVA réalisé pour La Tribune, plus de 59% des Français seraient favorable au projet de loi du sénateur Jean-Louis Masson, visant à mettre fin à l’anonymat des bloggeurs.

Réalisé les 4 et 5 juin par téléphone auprès de 1003 personnes, le sondage révèle que 59% des Français se déclarent « favorables » à une telle mesure, contre seulement 35% « opposés » et 6% sans opinion.

Le résultat peut sembler surprenant lorsqu’on sait que la proposition du sénateur, visant à obliger les bloggeurs à révéler publiquement leurs nom, prénom, téléphone et adresse, a provoqué une véritable levée de boucliers sur le Net. Ce à quoi Jean-Louis Masson avait immédiatement rétorqué que « 1000 allumés, cela ne fait pas la France », provoquant à nouveau l’indignation chez les internautes…

Ce sondage semble, néanmoins, devoir lui donner raison. L’institut BVA souligne par ailleurs que le résultat est assez unanime, suivi par presque toutes les tranches d’âge, mais aussi par toutes les couches de la population et tous les bords politiques (de droite comme de gauche). Seuls les sondés les plus jeunes, de la tranche de 15 à 24 ans, se révèlent en majorité opposés au projet de loi, à 59%.

Source : La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

31 commentaires

  1. Assez d'accord... Ca devrait permettre de mettre fin à certains buzzes imbéciles et erronés qui découragent certaines bonnes volontés voire brisent certaines vies Et à certains blogs débiles dont on oublie trop souvent le coût écologique lié à l'hébergement. Par contre, la connaissance d'Internet de ce monsieur ne plaide pas en sa faveur...

  2. Petit à petit ils organisent un fichage systématique de tout le monde qui détruit leur fausse image de défenseurs du libéralisme. Aprés Hadopi, Loppsi et puis quoi encore ils vont nous épingler une étoile de quelle couleur à notre ip ???? HI-HI Texte rouge Ridicules, nuls et incompétents comme Madame ALBANULLE ils vont viser les internautes des sites et blogs logés en France . Pffuitt! pour les astucieux logés à l'étranger!!! :D

  3. C'est un peu normal comme résultat : question posée par téléphone :"Le sénateur Jean-Louis Masson a déposé une proposition de loi visant à obliger les blogueurs à divulguer leur identité afin, dit-il, de pouvoir poursuivre ceux qui seraient «malfaisants». Vous personnellement, êtes vous favorable ou opposé à cette proposition de loi du sénateur Masson ?" Et bien figurez-vous que 59% des personnes interrogées sont favorable au fait de poursuivre les malfaisants. Sont-ils vraiment favorable à obliger 100% des blogger à révéler leur identité ?

  4. Pourquoi doit-t-on laisser des politiques incompétents dans un domaine toucher et régler des problèmes qu'ils ne comprennent pas ni même ne maitrisent. À quand trouverons-nous en France des hommes (ou des femmes) faisant de la politique correctement et qui de plus connaitront parfaitement le milieu dans lequel ils exercent ? Je ne dis pas par là que ce sera la panacée mais sans doute serai-ce mieux ?

  5. subrico a écrit :
    C'est un peu normal comme résultat : question posée par téléphone :"Le sénateur Jean-Louis Masson a déposé une proposition de loi visant à obliger les blogueurs à divulguer leur identité afin, dit-il, de pouvoir poursuivre ceux qui seraient «malfaisants». Vous personnellement, êtes vous favorable ou opposé à cette proposition de loi du sénateur Masson ?" Et bien figurez-vous que 59% des personnes interrogées sont favorable au fait de poursuivre les malfaisants. Sont-ils vraiment favorable à obliger 100% des blogger à révéler leur identité ?
    Tu mets pile le doigt dessus, les réponses des personnes sondées sont orientées par la formulation de la question, comme toujours. Ces questions sont des mensonges par omission, la réponse ne peut donc qu'être elle-même un autre mensonge, par manque d'information. Et ils osent brandir les sondages pour justifier leurs lois ... ça m'écoeure.

  6. subrico a écrit :
    C'est un peu normal comme résultat : question posée par téléphone :"Le sénateur Jean-Louis Masson a déposé une proposition de loi visant à obliger les blogueurs à divulguer leur identité afin, dit-il, de pouvoir poursuivre ceux qui seraient «malfaisants». Vous personnellement, êtes vous favorable ou opposé à cette proposition de loi du sénateur Masson ?" Et bien figurez-vous que 59% des personnes interrogées sont favorable au fait de poursuivre les malfaisants. Sont-ils vraiment favorable à obliger 100% des blogger à révéler leur identité ?
    D'un autre côté les bloggueurs non malfaisants ont-il à craindre quelque chose ? C'est néfaste cette distortion qu'à engendrer l'anonymat sur internet. Si nous devions publier dans un journal on n'opposerait aucune réticence à donner son identité réelle à la rédaction et écrire sous un nom de plume comme souvent c'est le cas dans "Le Canard enchainé". Internet ne peut devenir qu'un vaste défouloir sans règles dans ces conditions, et c'est pas un tel projet de loi qui changera les choses car ça ne sera jamais adopté. De là à penser à une contrainte imposés aux FAI pour que ceux-ci obligent, par tous moyens, à ce que tout message soit taggé invisiblement avec une reference de la machine d'où le message est écrit. Cela se fait, parait-il, pour les imprimantes ... On y viendra tôt ou tard à un systeme où les lois de la vie réelle s'appliquent totalement sur internet, et ça sera pas plus mal amha.

  7. pense a Ali Soumaré , et le stic, au fichages policiers pas a jours, aux erreurs judiciaires, ausx homonymes ou a l'envie de tranquillité. l'innocent a toujours a craindre d'être fichable ou identifiable.
    C'est néfaste cette distortion qu'à engendrer l'anonymat sur internet. Si nous devions publier dans un journal on n'opposerait aucune réticence à donner son identité réelle à la rédaction et écrire sous un nom de plume comme souvent c'est le cas dans "Le Canard enchainé". Internet ne peut devenir qu'un vaste défouloir sans règles dans ces conditions, et c'est pas un tel projet de loi qui changera les choses car ça ne sera jamais adopté.
    Si je ne me trompe, l'hébergeur doit normalement déjà avoir les coordonnées du bloguer (comme le canard a les coordonnées du rédacteur de l'article). Il est donc(déjà actuellement) possible a la justice de rechercher les "blogueurs malfaisants". La proposition masson, permettrais a n'importe qui de déterminer qu'un blogeur est malfaisant et faire sa justice soit même (le pseudo de l'auteur du canard, à justement pour but d'éviter ce genre de choses).

  8. Complètement d'accord avec Papynice. Il suffira d'héberger son blog ailleurs... Cela prouve une fois de plus que le député en question n'y connaît rien... Quand on verra que sa solution est inefficace, lui ou un autre député demanderont le filtrage du web. En France, on dit filtrage quand c'est le pouvoir (de droite comme de gauche) qui propose une mesure et on demande aux FAI de faire le travail. Quand la même chose se passe en Chine, on parle de censure... Internet est devenu un véritable contre-pouvoir, comme au moment de la grippe A par exemple. Les politiques ne le supportent pas, car à l'inverse des médias classiques sur lesquels ils ont des moyens de pression, ils sont démunis face au web, rare espace de liberté à avoir vu le jour ces dernières décennies. Tous les politiciens ont le mot démocratie à la bouche, mais ce n'est qu'une mascarade. La France n'est plus une démocratie depuis bien longtemps, si tant est qu'elle n'en ait jamais été une... Le Roi et sa cour faisaient la chasse aux pamphlets. La République et sa cour font la chasse aux blogueurs. Ils occupent les mêmes palais et rien n'a vraiment changé...

  9. Inner S a écrit :
    D'un autre côté les bloggueurs non malfaisants ont-il à craindre quelque chose ?
    Oui : se faire harceler pour délit d'opinion par exemple. Ou encore se faire renvoyer de son boulot parce qu'on a émis un avis incompatible avec celui de son patron. Les exemples sont nombreux ; mettre à disposition publiquement son numéro de téléphone et son adresse sur son blog, c'est une gageure. Et puis le discours "si vous vous tenez bien vous n'avez rien à craindre" est souvent la seule justification aux pires dérives sécuritaires... :O

  10. Non mais encore un sondage pipé, on se fout de nous... Encore un moyen de flicage de masse, c'est honteux. Et prendre les 'malfaiteurs' comme excuse à la privation des libertés, quelle beau prétexte, c'est toujours le même et ça fonctionne. Car ce genre de loi ne fait que restreindre la liberté du plus grand nombre, les 'malfaiteurs' sauront bien passer outre (je ne vois pas techniquement ce qui obligera les gens... Ils vont inventer un compte de vérification unique attaché à chaque personne qui ne peut être validé que par courrier ou bien?)

  11. Réagir sur le forum