La Biélorussie premier Etat à imposer l’adoption du protocole IPv6

0

La Biélorussie est depuis le 18 septembre dernier, le premier pays au monde à imposer légalement la prise en charge du protocole IPv6.

Cette décision sera effective à compter du 1er janvier prochain et tous les fournisseurs d’accès seront contraints d’adopter ce protocole pour fournir à leurs clients un adressage conforme au nouveau standard.

A l’origine de cette décision, un décret pris par le Président Alexandre Loukachenko, qui modifie la décision antérieure dite « décret n°60 » en redéfinissant les règles d’utilisation du « national segment of the internet » applicable à la Biélorussie.

Ce qu’il y a lieu de retenir.

Malgré son statut de pays d’Europe de l’Est et membre de l’ancien bloc communiste toujours placé sous le joug dictatorial l’excluant ainsi de relations avec les états de la communauté européenne comme du système technologique mondial, la Biélorussie héberge malgré  tout un réseau internet extrêmement bien conçu qui propulse ce petit état balte sur la voie dun développement hors pair.

D’un point de vue technique, les équipements dédiés à la prise en charge IPv6 font l’objet de tests poussés depuis quelque temps déjà de la part de ses fournisseurs d’accès.

De la même manière, le taux d’adoption du protocole IPv6 en Biélorussie se situe actuellement et plus généralement autour de 15%, ce qui est certes bien inférieur à la moyenne européenne tournant aux alentours de 29%, mais il ne s’agit que d’une moyenne et des « pointes » sont enregistrées bien au-delà des 30% dans le cadre des différents tests effectués.

Ce chiffre devrait être revu à la hausse dans le courant de l’année 2020 et notamment en raison de l’application du décret promulgué la semaine passée, dès que les fournisseurs d’accès internet biélorusses  seront dotés de la capacité de prendre en charge ce protocole pour l’ensemble des connexions qui leur seront soumises.

Concrètement, comment cela va-t-il se passer ?

La connexion une fois mise en place, les abonnés se verront attribuer une adresse Internet IPv4 et IPv6.

Cette connexion sera par suite, intégralement exécutée sous le protocole IPv6, dans la mesure du possible.

Le protocole IP fonctionne en attribuant des adresses dites IP aux périphériques reliés à internet.

Le protocole IPv4 prend en charge les adresses IP sur la base d’un format 32 bits, tandis que le protocole IPv6, mis en place depuis l’année 2017,  prend en charge les adresses 128 bits plus longues.

Pour rappel, au 10 septembre 2019, seulement 1,54 millions d’adresses IPv4 restaient disponibles et les hypothèses concernant la date de leur épuisement vont désormais bon train, engageant la nécessité d’une mise en place rapide du protocole nouvelle génération.

Source ARCEP

Depuis l’adoption du protocole IPv6, les fournisseurs de services Internet du monde entier ont amorcé le déploiement d’une assistance dédiée aux côtés des équipementiers comme des particuliers.

En 2017, Free s’était montré particulièrement bon élève avec 35 % d’abonnés bénéficiant du protocole IPv6, ce qui avait été dès lors salué par l’ARCEP.

La Biélorussie est cependant le premier Etat à légiférer et rendre l’adressage IPv6 obligatoire.

Source : ZDNET.

Partager

A propos de l'auteur

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Les commentaires sont fermés.