Free perd toujours des abonnés au 4è trimestre 2018

0

La base d’abonnés Free est toujours dans le rouge au 4è trimestre 2018, que ce soit sur le fixe ou le mobile. L’opérateur envisage toutefois l’arrivée d’un « nouveau cycle de croissance » en 2019.

Bis repetita. La sortie de la Freebox Delta (trop tardive, en décembre 2018) n’aura pas permis de redresser les résultats de Free pour le dernier trimestre de l’année. Résultat : un nombre d’abonnés toujours en baisse à fin 2018, en attendant de meilleurs jours…

  • sur le mobile, Free affiche une base de 13,441 millions d’abonnés, en baisse de 94 000 sur le trimestre
  • sur le fixe, Free revendique 6,427 millions d’abonnés, en baisse de 32 000 sur le trimestre

Dans un communiqué de presse, le groupe Iliad (maison-mère de Free) présente 2018 comme une difficile « année de transformation », lui ayant permis de mettre sur pied une nouvelle équipe de direction ainsi que de nouvelles politiques commerciales, qui devraient porter leurs fruits en 2019.

La Freebox Delta et l’Italie à la rescousse

Ce n’est qu’à partir du 1er trimestre 2019 que les résultats de la Freebox Delta se feront ressentir. Succès commercial (elle s’est écoulée à plus de 100 000 exemplaires en deux mois), elle devrait également permettre à Free d’afficher un revenu moyen par abonné (ARPU) en nette hausse, de par son positionnement tarifaire « premium ».

Par ailleurs, l’internationalisation du groupe lui permet de garder la tête hors de l’eau. L’arrivée de l’opérateur mobile Iliad en Italie a été fructueuse, avec 2,8 millions de clients conquis en sept mois d’existence, un chiffre d’affaire de 125 millions d’euros, et des pertes opérationnelles limitées pour cette première année de mise en service, à hauteur de 52 millions d’euros.

Résultats Iliad à fin 2018

D’une manière générale, Iliad poursuit ses objectifs affichés en 2018 consistant, notamment, à mettre l’accent sur le déploiement du réseau (fibre et 4G). Free a multiplié les partenariats avec les opérateurs d’infrastructures en régions pour accroître l’éligibilité de son offre FTTH, tandis qu’un accord avec SFR sur les zones AMII est toujours attendu. Résultat : en un an, le nombre d’abonnés FTTH a été quasi-doublé, passant à près de 983 000 abonnés sur le territoire, fin 2018.

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.