Données personnelles : l’UFC-Que Choisir porte plainte contre Free

0

Jamais 2 sans 3

L’UFC-Que Choisir a déposé une nouvelle plainte à l’encontre de Free, soit la troisième en moins d’un an. Après s’en être pris à sa hotline, puis à ses conditions générales de vente, l’association de consommateurs, décidément très remontée contre le FAI, s’attaque à sa gestion des données personnelles.

Cette plainte, déposée en réalité fin novembre (mais tout juste rendue publique), accuse Free de ne pas respecter suffisamment le droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données personnelles que la loi lui impose pourtant de faire appliquer. Tout client doit en effet être en mesure de consulter son dossier personnel et exiger des modifications et/ou suppressions.

La CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés), spécialiste dans ce type de problématiques, a été saisie par la même occasion.

Free n’est toutefois pas seul à être accusé de mauvaise volonté. D’autres sociétés ont été l’objet d’une plainte similaire de la part de l’association : Casino, Champion, Monoprix, Sephora, Tele2Mobile, VirginMega et enfin le site de commerce en ligne Becquet.

Interrogée à ce sujet, Catalina Chatellier, juriste pour l’UFC-Que choisir, confirme l’information : « nous avons effectivement déposé ces huit plaintes. Contre Free, nous avons plusieurs procédures en cours relative à l’assistance téléphonique, l’offre triple play, la hotline. Une procédure au pénal est en cours d’instruction, une autre en vue de la suppression des clauses abusives et deux procédures menées par les associations locales devant les juges de proximité ». N’en jetez plus !

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.