Au 3è trimestre 2018, Free perd toujours des abonnés

1

L’hémorragie n’est pas terminée pour Free, qui continue à perdre des abonnés au 3è trimestre 2018… mais parvient progressivement à endiguer la fuite.

On les attendait, les résultats trimestriels du groupe Iliad (maison-mère de Free) sont là. Et autant couper court au suspense tout de suite : ils ne contiennent aucune information concernant la sortie de la prochaine Freebox v7, dont les rumeurs affirment qu’elle serait présentée mardi prochain, le 20 novembre. Les Freenautes en attente d’une potentielle confirmation en sont pour leurs frais : il faudra encore patienter quelques jours !

En attendant, on s’intéressera à ce que disent les chiffres. Et pour Free, qui connaît une mauvaise passe depuis le début de l’année, la tendance est toujours au rouge : lors du 3è trimestre 2018, l’opérateur a perdu 14 000 abonnés Freebox nets, et pas moins de 90 000 clients mobiles.

Les difficultés se poursuivent donc, même si Free parvient à colmater progressivement la fuite d’abonnés : ses pertes d’utilisateurs sont divisées par deux, par rapport au trimestre précédent.

Du mieux sur le FTTH et le mix mobile

Si le bilan global n’est pas au beau fixe, Free a quelques atouts à faire valoir, et il ne s’en prive pas.

Côté fixe, tout d’abord : après un retard à l’allumage certain, l’opérateur se rattrape sur la fibre optique. Il affiche un trimestre record, avec plus de 100 000 nouveaux abonnés FTTH, soit une base totale de quelques 835 000 abonnés fibre (sur 8,4 millions de prises raccordables). Le groupe prévoit d’atteindre 1 million d’abonnés à son offre FTTH dès le début 2019.

Sur le mobile, le mix entre les forfaits continue de s’améliorer : le nombre d’abonnés au forfait Free 4G illimitée (ou 50/100 Go pour les non-abonnés Freebox) croît de 194 000 sur le trimestre. Ce succès est lié à la réussite de la nouvelle offre à 8,99 €/mois, avec migration automatique vers le forfait Free 4G à l’issue de la première année, souligne l’opérateur.

L’Italie, un vecteur de croissance bienvenu

Que ce bilan hexagonal en demi-teinte ne fasse pas oublier les prouesses du groupe en Italie : Iliad revendique fièrement plus de 2,23 millions d’abonnés mobiles recrutés en 4 mois sur la péninsule. La marque Iliad bénéficie désormais d’une forte renommée en Italie : 4 Italiens sur 5 affirment désormais la connaître, contre 1 sur 10 avant son lancement.

Au total, le groupe Iliad affiche un chiffre d’affaires à 1,236 milliard d’euros au 3è trimestre 2018, en hausse de 1,7% par rapport à l’année précédente. Son activité italienne en représente déjà environ 4%.

Source : iliad.fr

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. Bonsoir.
    il est normal que Free ait une hémorragie d'abonnés, Le développement de la fibre se fait essentiellement au bénéfice d'Orange, qui a les effectifs nécessaires pour satisfaire la demande.
    Orange propose des tarifs concurrentiels la première année pour justement "aspirer" les abonnés Free et autres d'ailleurs.
    Quels moyens sont mis en oeuvre par Free ? Cela reste un mystère puis que Free est incapable de vous donner le moindre délai de branchement alors que la fibre est à votre porte et que chaque jour ou presque Orange vous démarche !!!!! Cherchez l'erreur. il me semblait pourtant que Free en avait cofinancé le déploiement avec Orange, cherchez le dindon !!!
    Je pense à tous ceux qui ont aujourd'hui des débits faibles qui avaient un meilleur débit et un meilleur service chez Free et qui quitteront Free face à son impuissance à réagir.
    Cordialement

  2. Réagir sur le forum