Télérama (groupe Le Monde) met la main sur Vodkaster

0

Le site Vodkaster, connu pour ses tentatives de location de DVD innovantes, atterrit dans le giron de Télérama (groupe Le Monde), lui-même détenu par le trio BNP (Pierre Bergé, Xavier Niel, Matthieu Pigasse).

On se souvient probablement de Vodkaster comme de l’entreprise qui a mis sur un pied, en 2014, un système de VOD innovant : la plateforme proposait à ses abonnés de numériser leurs propres DVD puis de les visionner et les revendre d’occasion, entièrement en ligne. Le système mis en place avait ses avantages, puisqu’à l’inverse d’une VOD traditionnelle, il était possible de profiter de tous les bonus DVD, ou encore de revendre un film sitôt le visionnage terminé.

Las, le service — pas vraiment au point techniquement — fermera ses portes en juin 2016. Entre temps, Vodkaster tentera d’échafauder, sur le même principe, une plateforme de SVOD illimitée par abonnement reposant sur sa collection de DVD numérisés, MovieSwap. Malgré la réussite de la campagne Kickstarter vouée à financer le projet, celui-ci sera annulé à la dernière minute et ne verra jamais le jour.

Finalement, fin 2016, on apprenait qu’après s’être séparé de la plupart de ses collaborateurs, la société Riplay (maison-mère de Vodkaster) déposait le bilan.

Télérama, plus intéressé par le volet « communautaire » du site

C’est donc devant le tribunal de commerce que le groupe Le Monde a pu faire l’acquisition de Vodkaster. L’offre de reprise de Télérama, dont on ne connaît pas les termes, a été retenue par le tribunal comme la mieux-disante.

Du reste, ce n’est pas le volet « VOD » qui a motivé ce rachat. Si ses tentatives d’offre légale ont échoué, Vodkaster est né d’un concept assez différent. Initialement, le site misait sur un aspect « communautaire », avec la possibilité pour les visiteurs de noter et critiquer les films, les séries, créer des listes, etc. Doté d’une communauté de quelques 115 000 membres, il dispose d’une vaste base de données à jour, répertoriant plus de 500 000 œuvres. Malgré tout, il doit se frotter à la concurrence de plus en plus rude de Senscritique, et autres Allociné.

Télérama, considéré comme la « vache à lait » du groupe Le Monde en raison de ses excellentes ventes, espère que la communauté Vodkaster (jugée plus jeune et experte) viendra à terme renforcer les rangs des lecteurs du magazine. Dans l’avenir immédiat, la marque Vodkaster devrait d’ailleurs être conservée. À terme, on imagine pourtant que Télérama pourrait être tenté de forcer la transition vers ses propres services en ligne, pour ne pas faire doublon.

via Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum