Netflix sur Freebox : c’est non, sauf si…

8

Tu veux ou tu veux pas ?

Les dirigeants de Free ont déjà fait connaître leur opposition farouche à l’arrivée de Netflix sur leur box. Au colloque de l’ARCEP, Maxime Lombardini avait tancé ses concurrents en expliquant que « Free a décidé de ne pas se coucher tout de suite devant » le géant US de la VOD…

Cette posture pourrait toutefois ne pas durer. Lors des Rencontres cinématographiques de Dijon, qui se sont déroulées ce week-end, Netflix était au cœur de tous les débats… et Maxime Lombardini a, de nouveau, apporté sa contribution.

Isolé, car resté le seul opérateur à ne pas avoir annoncé la reprise de Netflix sur son bouquet, le DG de Free a tout d’abord tenu à dénoncer l’attitude de ses concurrents. « La résistance nationale est tombée assez vite. Nos concurrents ont rendu les armes en quelques semaines », a-t-il constaté.

Pour lui, le refus de voir Netflix arriver sur ses box est avant tout un critère économique : les OTT proposent de « gagner beaucoup moins d’argent qu’avec Canal Plus », souligne-t-il. Pour lui, s’opposer au service américain permet de « préserver le modèle actuel » des box, là où la priorité des autres opérateurs semble finalement être le « profit rapide ». Il est vrai que la rémunération proposée par Netflix aux distributeurs est, selon de nombreuses sources, plus faible que ce que proposent les services traditionnels…

Toutefois, même chez Free, la résistance n’a qu’un temps, et la longue diatribe contre Netflix se sera achevée par un appel du pied en sa direction : « Free signera aussi si demain nous avons un bon contrat… », a-t-il conclu.

Regardez l’intégralité du débat :

(intervention de Maxime Lombardini à partir de 36:48)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

8 commentaires

  1. Tres bonne réaction de Free. Il n'y a pas de raison que les américains n'aient que du bénéfice a prendre dans notre pays sans avoir a en supporter les charges, impôts, lois!

  2. Faut arrêter un peu c'est même dit dans l'article Free préfère Canal car ils paient plus que Netfix. Mais à un moment faut que les chose bouge.
    Pour ce qui est des taxes oui et non aussi car au final Netfix fourni un simple service voir une application donc ils peuvent fournir depuis les USA. Après à voir si ils ont des serveurs en France si c'est le cas c'est différent et la oui ils pourraient payer une partie.
    Mais bon faut pas non plus abusé de trop avec les taxes car sinon ca va faire fuir une majorité d'entreprise et donc d'évolution des offres.

  3. Euh... Franchement, vous pensez vraiment que free bataille pour que Netflix "paie les même taxes qu'en France"?
    Non. Déjà, d'une part, Netflix ou les autres sociétés qui proposent ce type de services sont quand même régis par la loi française (ne serait-ce que les règles liées aux délais de mise à disposition des oeuvres cinématographiques), que leur siège se situe ailleurs au sein de l'union européenne n'est pas en soi illégal.
    J'ai cru comprendre qu'ils ont des serveurs en Europe, et qu'ils ont déjà mis en place une bande passante assez importante pour pouvoir assurer une qualité de service très correcte. Quand on cherche à vendre (enfin, louer) de la vidéo à la demande en OTT, on a intérêt à avoir les reins solides niveau infrastructure de toute façon.

    D'autre part, Free cèdera dès lors que l'une des deux conditions suivante sera atteinte:
    [list][li]Sa part de marché dans l'internet fixe sera en berne avec une corrélation directe liée à l'absence de Netflix sur Freebox[/li][li]Ils trouvent un accord de rémunération correct pour implanter les services Netflix sur Freebox[/li][/list]

    C'est clairement une question de semaines/mois avant que l'on dispose de Netflix sur freebox. Et en attendant, rien n'empêche d'en profiter sur tablette, pc etc...

  4. Hé les gens, ne mélangez pas tout!
    Free n'en a rien à foutre de savoir si Netflix paie ou paiera des impôts/taxes ou autres en France. Free veut juste avoir la même part du gateau que quand ils travaillent avec les autres opérateurs de SVOD.

  5. Il va falloir m'expliquer à quelle part de gâteau Free cherche tant à s'accrocher : je n'ai pas besoin de Free pour m'abonner à Netflix, j'ai 2 PC, une tablette, 2 smartphones, une chromecast, une Wii U, un WD TV, soit en tout 8 moyen de regarder Netflix, et tout ça connecté en wifi sur ma freebox. Ma Freebox mini  4k aurait pu me servir à regrouper plusieurs fonctions sur un seul appareil, mais au lieu de ça, c'est mon seul équipement qui n'accède pas à Netflix. J'ai plus qu'à acheter un Nexus Player, et profiter d'Android TV sans restrictions à la noix...

  6. bgourmelen a écrit :

    Ma Freebox mini  4k aurait pu me servir à regrouper plusieurs fonctions sur un seul appareil, mais au lieu de ça, c'est mon seul équipement qui n'accède pas à Netflix. J'ai plus qu'à acheter un Nexus Player, et profiter d'Android TV sans restrictions à la noix...

    Free refuse toujours (pour le moment) l'accès à Netflix sur ses box traditionnelles : HD, Crystal, Revolution.

    Mais sur Freebox Mini 4K le scénario est tout autre. Il faut savoir que l'appli Netflix for Android TV est encore balbutiante et qu'elle n'est manifestement pas très bien conçue. Elle ne fonctionne que sur une poignée de périphériques, dont le Nexus Player. Sur les autres, elle plante au lancement, ou renvoie un message d'erreur qui informe de l'incompatibilité de l'application à l'heure actuelle. C'est le cas sur Freebox Mini 4K : tu peux faire le test en installant toi-même l'app via son fichier APK. En d'autres termes, si Netflix n'est pas (encore) dispo sur le Play Store, c'est tout simplement car elle n'est pas encore fonctionnelle, et cela n'a rien à voir avec une quelconque "restriction de Free" inventée par les interwebs (Free n'a pas la main sur le Play Store, géré par Google). Le jour où Netflix rendra son app fonctionnelle sur plus d'appareils, dont la Mini 4K, elle sera disponible sur le Play Store, sans surprise.

  7. Réagir sur le forum