Les difficultés d’accès à YouTube bien visibles chez Free

55

Le comparatif hebdomadaire des FAI, réalisé par 01net et IP-Label, met en avant les problèmes d’accès à YouTube constatés par les utilisateurs Freenautes depuis maintenant plus d’un mois.

La mesure mise en place par IP-Label tente de déterminer la fluidité de chargement des vidéos sur YouTube depuis les accès Internet de différents fournisseurs d’accès, en région parisienne. Si le débit des lignes ne devrait, en théorie, poser aucun problème avec YouTube, on observe des pertes de fluidité conséquentes aux heures de pointe, chez Free plus qu’ailleurs :


Dans cette semaine-type, il apparaît que le chargement des vidéos est laborieux chez Free quasiment à toute heure de la journée, mais tout particulièrement de 19h00 à 01h00.

Là où certains Freenautes ont tôt fait de crier au bridage, 01net relativise et avance une explication plus crédible, citant le « manque d’engouement de l’opérateur à augmenter ses capacités de transit à destination du célèbre site de vidéos », et se montre plutôt positif sur l’issue du problème : « nous ne doutons pas que l’opérateur trouvera aussi la parade à ce problème dans les prochaines semaines »

On regrettera tout de même de ne pas avoir plus d’informations sur la méthodologie utilisée par IP-Label : le mode vidéo utilisé pour les mesures n’est pas communiqué, pas plus que la méthode de calcul du “nombre d’images par seconde” affiché sur le graphique.

Source : 01net

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

55 commentaires

  1. On regrettera tout de même de ne pas avoir plus d’informations sur la méthodologie utilisée par IP-Label : le mode vidéo utilisé pour les mesures n’est pas communiqué, pas plus que la méthode de calcul du “nombre d’images par seconde” affiché sur le graphique.


    Y'a pas besoin de toute facon en regardant une video youtube en 240p ca rame....

  2. Débit fibre free plus de 100 Mega => vidéo en 720p qui saccade à certaines heures...

    No comment.

    testé à l'instant sur cette vidéo en 720 et 1080 : http://www.youtube.com/watch?v=Hx_rRirV2vc&feature=g-all-esi

  3. Le problème est connu et même expliqué par Free eux-même : c'est un problème de peering et c'est exactement le même problème qu'à eu Orange avec Cogent/MegaUpload il y a quelques mois (et la justice a donné raison à Orange).

    Pour le client final, le résultat est le même mais la méthode est différente.

    Primo, il faut d'abord bien définir ce qu'est un bridage et la différence avec un "manque de capacité".
    Le bridage, c'est sur une autoroute à 8 voix, des flics qui interpellent les voitures rouges et les font patienter sur le bas coté pendant que tout le reste du trafic avance sans bouchons. Et c'est ce que Free faisant sur le P2P pour ses clients qui sur les lignes non dégroupées, ce pour éviter de payer trop à Orange. Et tout le monde est d'accord pour dire que c'est pas bien et Free s'est fait allumer par la justice à ce sujet.

    A l'inverse, un manque de capacité est plus subtil. Reprenons avec l'analogie des autoroutes.
    Youtube, c'est une flotte de semi-remorques de 38 tonnes. Youtube possède ou loue à d'autres opérateurs son propre réseau de méga-autoroutes qui parcourent le monde. A Paris, il y a une interconnexion avec le reseau de Free. Actuellement, cette interconnexion, c'est une bretelle moyenne de 2 voies. Youtube demande à Free de faire des traveaux pour que cette bretelle devienne une grosse bretelle à 8 voies pour que ses 38 tonnes puisse aller livrer leur vidéos. La réponse de Free est la suivante : "euh, tes 38 tonnes, primo ils vont me niquer mes autoroutes et c'est moi qui doit les réparer, ça certes je peux l'accepter car c'est ce que je facture à mes clients, mais une grosse partie de tes camions va se contenter de faire le trajet Paris-Lyon sur mon réseau alors que j'ai un terminal autoroutier à Lyon. Je préfère que tu te connectes là bas pour desservir les clients de la région lyonnaise : autant c'est normal que tu utilises mon réseau de départementale pour aller chez mes clients, autant mon réseau autoroutier, c'est pas évident que j'accepte que tu l'empruntes à l'oeil".
    Donc Free refuse d'augmenter sa capacité d'interconnexion à Paris (ce qui limite le débit Youtube) car il considère que Youtube est capable de payer son propre transport à l'échelle d'un pays au lieu de profiter gratuitement des réseaux des autres.
    C'est considéré comme une arnarque à cause du peering. En effet, il existe des accords entre opérateurs de réseau d'autoroute : je ne te fais pas payer de péage à l'entrée si tu fais de même, de toute façon, on serait quasi équilibré. Le prob c'est que certains utilisent cette "gratuité" pour voyager gratuitement. Dans le cas de Cogent/MegaUpload, Cogent ne faisait quasi rien payé à ses hébergeurs car ils faisaient payer le transport par les autres. Dans le cas Orange/Cogent, le contrat définissant la gratuité disait qu'il ne pouvait y avoir un écart de plus de 2.5 entre le nombre de voiture dans un sens et dans l'autre. En pratique, à cause de MegaUpload, le ratio était de 13 ! Quelques clios dans un sens et des 38 tonnes dans l'autre !

    Bref, c'est compliqué à expliquer. C'est compliqué de savoir qui a raison et qui a tord. Et au final on en chie sur Youtube, tant que Google n'a pas acheté une fibre pour aller jusqu'à Lyon et affiché 2 pubs en plus sur son site (qu'on ne vera pas) ou que Free achète une fibre en plus ... et rajoute 50cts sur sa facture et on dira "salop de Free qui monte les factures".

  4. Même si les fait sont avérés, tout le monde peux s'en rendre compte, je n'aurais tout de même pas confiance en IP-Label, leurs méthodologies sont toujours très discutables (genre leur benchmark fait sur ... DEUX lignes http://www.01net.com/iplabel/methodologie_benchmark_triple-play.pdf )

    Et puis il y a quelques années, certaines personnes s'étaient rendue compte des "partenariats" de cette société avec tous les FAI qu'elle notait, tous, sauf un qui, bizarrement, était dernier de son classement ... bref, niveau sérieux et crédibilité, c'est moyen (et ça l'a toujours été)

  5. Et oui. il semble bien que le problème touche tout les istes situés aux état unis et pas seulement you tube. Il y a de sévères pertes de paquets quand les donées passent pas Cogent.

  6. mdmx a écrit :

    Chez Free c'est plutot les difficultés d'accès a "partout"qui sont évidentes ..pas que sur youtube !!

    Tu as un autre exemple qu'on teste? Parce que Dailymotion par exemple fonctionne nickel pour moi.

  7. José Jorge a écrit :

    Tu as un autre exemple qu'on teste? Parce que Dailymotion par exemple fonctionne nickel pour moi.


    les streams sur twitch.tv, ou own3D...

    Concernant la news, je vois bien la différence entre le bridage et les faits mais au final c'est juste l'attitude de free qui est détestable. Si ça les fait chier de faire des investissements pour fournir un accès correct à tous ses clients moi ça va vite me faire chier de continuer à payer un FAI ou le 'A' est de plus en plus pénible.

  8. plooff a écrit :

    les streams sur twitch.tv, ou own3D...

    Concernant la news, je vois bien la différence entre le bridage et les faits mais au final c'est juste l'attitude de free qui est détestable. Si ça les fait chier de faire des investissements pour fournir un accès correct à tous ses clients moi ça va vite me faire chier de continuer à payer un FAI ou le 'A' est de plus en plus pénible.

    C'est plus sensible chez Free que chez d'autres pour le moment, mais Free n'est pas seul dans ce cas, le conflit Orange / Gogent est là pour l'illustrer.
    On est bien en face d'une affaire de gros sous!
    Youtube est un diffuseur de vidéos, et la diffusion de ces vidéos est rémunérée, via les pubs du site.
    Etant donné que le diffuseur est rémunéré, il semble logique que celui qui permet cette diffusion, donc le FAI, touche une partie de cette rémunération, de façon à l'intéresser au business, et qu'il fasse en sorte que cette diffusion reste possible dans tous les cas.
    Dans le cas de Youtube, le succès est tel que les dollars rentrent à pleins wagons chez le diffuseur, mais cela nécessite des tuyaux de plus en plus gros, que le FAI doit mettre en place et qu'il doit financer.
    Clair que s'il n'est pas intéressé au business, pas de tuyau plus gros!
    Le seul moyen de pression pour le FAI vis à vis du diffuseur est celui passant par la non-satisfaction des clients, entraînant une réduction de la fréquentation des flux du diffuseur... Donc un peu moins de pub, et moins de dollars...
    Il est probable que des négos sont en cours, et que les choses vont s'arranger, Google - Youtube ne pouvant laisser indéfiniment les choses en l'état... Free et les autres FAIs, si, malgré les "râlantes" de certains!

  9. Réagir sur le forum