Pour Free Mobile, pas de distributeurs de carte SIM en Italie ?

1

Arme discrète mais efficace de Free Mobile pour le recrutement, les bornes automatiques de cartes SIM pourraient ne pas voir le jour en Italie.

Lancées au mois d’avril 2014, les « SIMbox » de Free Mobile sont une véritable innovation issue du service de R&D du groupe Iliad. Elles permettent en quelques minutes, armé d’une simple carte bancaire, de s’abonner et de repartir immédiatement avec une carte SIM. Elles sont également très utiles pour mettre la main sur une nouvelle carte SIM en cas de perte ou de changement de téléphone.

Au nombre de plusieurs centaines au lancement, elles sont désormais quelques milliers à émailler le territoire français, essentiellement dans les points presse partenaires et dans les Free Centers.

Mais Free Mobile pourrait ne pas en profiter pour son lancement en Italie. Reuters l’affirme : la législation anti-terroriste locale obligerait tout nouvel abonné à présenter une carte d’identité lors d’un nouvel abonnement, empêchant ainsi le déploiement de cette solution simple et peu coûteuse.

Pour se déployer rapidement, Free serait dès lors contraint d’ouvrir ses propres boutiques sur le territoire italien, ou de mettre en place un partenariat avec un réseau de distribution existant. À moins qu’il ne mise, dans un premier temps, que sur la vente par Internet, comme il l’a longtemps fait en France…

Vers une part de marché de 25% à terme pour Free Mobile

Le trublion ne cache pas ses ambitions en Italie. Le groupe Iliad vise ainsi une part de marché mobile ambitieuse de 25%, à terme, sur le territoire. Dans un premier temps, Free ne compterait que sur son offre mobile, avant d’envisager de se lancer sur le marché du fixe — peut-être en partenariat avec Enel Open Fiber, un opérateur local.

Les analystes lui prédisent un lancement plus compliqué qu’en France. Les offres mobiles seraient déjà suffisamment bon marché en Italie, laissant peu de marge de manœuvre au nouvel entrant pour casser les prix. Pourtant, la réputation du petit frenchie l’a précédé : Telecom Italia a même lancé une offre low-cost, Kena Mobile, pour couper l’herbe sous le pied de Free.

Le lancement de l’offre Free Mobile en Italie est attendu d’ici la fin de l’année 2017.

via Reuters

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. Il y a déjà des scanners à papiers d'identité pour l'ouverture des comptes sans banque ou pour avoir accès à Autolib / Bluely. Free peut certainement en ajouter un à sa SIMbox pour prendre en charge cette étape.

  2. Réagir sur le forum