21 milliards d’euros pour une couverture complète du territoire en FTTH

7

Alors que la mise en place d’accords de co-investissement entre les principaux opérateurs redonne l’espoir de voir le déploiement de la fibre optique en France enfin décoller, le président de l’ARCEP (Autorité de régulation des télécoms), Jean-Ludovic Silicani, a évoqué le sujet du très haut débit lors d’un discours prononcé aux journées de l’IDATE.

« La couverture complète du territoire français en FttH coûtera (c’est la dernière estimation de l’ARCEP que je vous livre) environ 21 milliards d’euros sur 15 ans (dont près de 2 ont déjà été investis, essentiellement dans les grandes agglomérations) », a-t-il fait savoir à l’assistance réunie ce jeudi à Montpellier. L’estimation du régulateur peut toutefois sembler peu élevée au regard d’autres rapports du secteur ; début 2010, la Datar (Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale) estimait ainsi que la couverture complète de l’Hexagone en fibre optique pourrait coûter jusqu’à 30 milliards d’euros

« Ces 19 milliards d’euros supplémentaires d’investissement vont se répartir entre les acteurs privés et publics selon une proportion qui va assez vite se préciser, mais sans doute à part à peu près égales », a poursuivi le président de l’ARCEP, qui rappelle également les efforts des principaux opérateurs pour mutualiser leurs investissements :

« Un premier accord de co-investissement entre France Télécom et Free a été conclu cet été. Il porte sur 1 300 communes et 5 millions de logements. Un second accord, entre SFR et France Télécom, portant, lui, sur des investissements distincts mais complémentaires, a été annoncé cette semaine, et a été perçu très favorablement hors de nos frontières, notamment à Bruxelles. Il couvre environ 3 500 communes et 11 millions de logements sur l’ensemble du territoire. Les opérateurs entendent ainsi rendre éligibles à la fibre 60% des logements d’ici 2020 ».

Malgré ces efforts, la fibre optique reste une chimère en France : « le taux de pénétration est encore faible (10% des foyers éligibles se sont abonnés) », confesse Jean-Ludovic Silicani, qui pense toutefois que ce taux « commence à décoller » avec plus de 90 000 nouveaux abonnements à des offres très haut débit en France lors du premier semestre 2011…

- Lire l’intervention de J.-L. Silicani dans son intégralité sur le site de l’ARCEP

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

7 commentaires

  1. ça décolle pas parce que c'est toujours le même problème... entre le moment ou la fibre est censé être éligible dans un batiment et le moment ou par exemple free décide de migrer ses utilisateurs il se passe souvent largement plus d'une année (expérience dans paris 15e)... Et puis en dehors de Free qui le fait à prix équivalent les autres offres sont légèrement plus chère alors que cela concerne des foyers déjà très bien équipé au niveau débit ADSL. Je pense qu'il y aurait eu plus d'abonnés si on avait commencer par les plus mal desservie par l'offre actuel ADSL même pour plus chère chez Orange et SFR ils auraient signés....

  2. Bonjour, La FTTH c'est très bien de s'en préoccuper mais il faudrait, avant cela, dégrouper les zones urbaines qui ne le sont pas ! et si il faut attendre la fibre eh bien ce n'est pas pour demain que l'on va avoir un débit digne de ce nom. @+

  3. Y'a t-il un endroit où l'on peut voir le plan prévisionnel du déploiement de la fibre? (géographiquement parlant je parle) Et des dates par "secteur"? Comme une carte de dégroupage quoi ;)

  4. Je confirme pour les 10%. J'habite un immeuble dans le 10ème à Paris fibré par Orange fin 2008. À la mi-2010 SFR à fibré également ma rue et des voisins, clients de SFR, ont été démarché par ce dernier pour basculer d'un abonnement ADSL à un abonnement fibre sauf que les techniciens de SFR sont apparemment incapable de fibré leurs clients en passant par la fibre posée par Orange. De plus on est fin 2011 et la fibre de Free ne passe toujours pas dans mon quartier. J'ai hâte de voir si Free pourra me fibrer ou bien si Orange a "intelligemment" fibré notre immeuble pour se créer un petit monopole. Heureusement j'ai un très bon débit en download mais ce qui me manque le plus c'est un meilleur débit en upload car j'envoi régulièrement de nombreuses photos sur Flickr.

  5. D'après ce que j'ai compris, il y a un paquet de FAI chez qui la fibre a beaucoup de problèmes de fiabilité, plus qu'en adsl. Ça et les prix plus élevés, je pense que ça suffit à dissuader les gens. Il y a encore peu d'usages pour lesquels la fibre est vraiment indispensable. Aujourd'hui même se charger quelques GO de jeux sur steam, avec ma connexion adsl un peu poussive à 400ko/s, ça prend pas des siècles, et pour charger plus de choses faudrait que le prix du GO de disque dur diminue un peu. Donc j'apprécierais le confort bien sûr, et éventuellement le ping pour les jeux (quoique en fastpath je suis à 15ms, en dessous ça ne se verra pas beaucoup), mais je suis pas sûr d'être prêt à payer plus. Éventuellement l'upload m'intéresse pour mettre un petit serveur, mais c'est pas vraiment un usage grand public susceptible de séduire les foules. Même la télé HD ne nécessite pas la fibre, d'autant que la tnt a déjà bien amélioré les choses. En fait les FAI espèrent attirer du monde avec la fibre comme argument commercial, mais ils ne poussent pas les services qui utiliseraient le débit, parce que le reste de leur réseau ne suit pas encore de toutes façons. Y'a qu'à voir comme free est agressif sur les accords de peering pour comprendre qu'ils veulent économiser leur réseau…

  6. Grumff juste pour info le prix est identique chez free que tu es ou non la fibre. Dans le cas de free le prix n'est pas le problème, c'est le temps pour le mettre en place qui cloche. Dommage car la ou c'est déployer ça fonctionne vraiment très très bien :-)

  7. Réagir sur le forum