Télévisions déconnectées

0

Pour débuter la semaine, une simple réflexion autour des télévisions connectées et de la bataille qui s’annonce. On a vu, cette semaine, l’officialisation d’un accord entre l’ensemble des grandes chaînes françaises, largement à leur propre avantage…

Avec la signature de l’ensemble des 19 chaînes de la TNT nationale, on remarquera une unité rarement vue dans un milieu où les acteurs n’hésitent pas, en temps habituel, à se dénoncer et à se faire la guerre à grands coups d’interviews, quand ce n’est pas en justice. Des grandes historiques aux petites nouvelles de la TNT, en passant par la chaîne cryptée ou le service public, ils sont tous unis… contre nous !

Avec cette charte, les chaînes osent désormais exiger publiquement l’impensable : prendre le contrôle de nos télévisions pour nous empêcher d’y faire ce que l’on souhaite. Non, ce n’est pas exagéré : toutes les interactions possibles et imaginables, si elles ne sont pas expressément validées par la chaîne affichée, sont interdites… même s’il s’agit d’un « choix paramétré par le téléspectateur lui-même » !

Adieu, la télévision du futur vous avertissant d’un nouvel e-mail ou vous permettant de chatter sur MSN pendant un programme…

Et pour cela, les chaînes disposent d’un moyen de pression qu’elles n’hésitent pas à brandir : tout équipementier ou système ne se pliant pas à leurs exigences sera privé de services interactifs. M6 Replay et autres Pluzz ne seront accessibles que pour les gentils élèves…

Bien évidemment, malgré ce chantage, on rappellera qu’il est déjà possible de visionner des chaînes de la manière qu’on le souhaite, sur un outil révolutionnaire appelé ordinateur. Il suffit tout simplement de disposer de la télévision par ADSL (par exemple : le service multiposte de Free) ou d’une clé USB TNT. Ici, nulle protection possible : il est parfaitement possible d’utiliser les widgets de son choix à côté de la chaîne, en surimpression, etc. Et personne n’y voit rien à redire.

JPEG - 116.3 ko
S’il est possible de le faire sur un PC ou un Mac, alors pourquoi pas sur un téléviseur ?

Et qu’est-ce qu’une télévision connectée, si ce n’est un ordinateur à l’ergonomie revue et adaptée pour un usage confortable, par le biais d’une télécommande ? Avec l’intégration d’une version adaptée d’Android ainsi que la présence du navigateur Chrome, le système Google TV le prouve plus que jamais. La frontière est mince, voire inexistante…

En voulant cloisonner ce modèle naissant, les chaînes françaises cherchent, ni plus ni moins, à le tuer. Conscientes que la consommation télévisuelle tend à baisser en popularité, notamment chez les jeunes qui y préfèrent les jeux vidéo ou Internet, les chaînes cherchent à mettre un verrou à l’extension de ces pratiques — une manière de déconnecter totalement les télévisions, qui doivent rester dans « leur » univers bien cloisonné.

Tout comme elles l’avaient déjà fait (TF1 et M6 en tête) pour l’arrivée de la télévision par ADSL, tout comme elles l’avaient déjà fait lorsqu’il fut question de télévision de rattrapage… les chaînes s’enferment dans un conservatisme extrême, plutôt que de chercher à profiter de ces nouvelles solutions. Encore un bras de fer en perspective… combien on parie que l’innovation finira par l’emporter, avec le temps, une fois encore ? 😉

Retrouvez chaque semaine l’édito du lundi sur Freenews

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.