Free et l’AFA furieux contre le texte sur la riposte graduée

12

Des FAi pas FAN

Le concert harmonieux des accords de l’Élysée semble bien d’un passé lointain. Aujourd’hui, l’Association des fournisseurs d’accès et de services Internet (AFA) et Free, pas moins, viennent de publier une mise au point sur le dispositif préparé par le gouvernement, ministre de la Culture au front.

Cette dénonciation n’est pas mince puisque sur les bancs de l’AFA, on trouve AOL, Bouygues Telecom, Darty, Google, Kewego, Microsoft, Neuf Cegetel, Numericable, Orange, SFR et Telecom Italia, entre autres…

La suite de l’article chez nos confrères de PCINpact.

Partager

A propos de l'auteur

12 commentaires

  1. Vraiment n'importe quoi mettez les dehors . ça plus la taxe pour supprimer les pub sur les chaînes de France télévision, que vont t'ils nous sortir de leur caboche encore

  2. Mode modo ON : Je vous invite à relire les règles en vigueur sur Freenews. Vous pouvez commenter le dispositif et ses conséquences pour les FAI et les freenautes. Par contre tout commentaire sans rapport avec le sujet du topic, polémique ou déplacé (par exemple sur Sarkozy, sa politique ou celle du gouvernement, etc ... y compris sur la modération) étant hors charte il donnera lieu à un avertissement pour l'auteur. De plus si le topic dérive trop il sera clôturé. Merci de votre attention. [Mode modo Off]

  3. Comment arriver à persuader le gouvernement et les majors que le business model de ces dernières est fichu ? Je n'ai jamais téléchargé un seul morceau de manière illégale et pourtant voilà plus de trois ans que je n'ai pas acheté un CD. L'offre des radios en ligne, par Canal Sat, Medicis, Deezer et autres me suffit amplement. Ce n'est pas la copie illégale qui leur pose des problèmes mais l'évolution des technologies. Les moines copistes en 1492 ont-ils protesté lorsque Guttemberg a inventé l'imprimerie ? et pourtant une source colossale de revenus disparaissait pour eux avec cette nouvelle technique. C'est la même chose aujourd'hui...

  4. supercdfr a écrit :
    ce gouvernement, c'est taxe sur taxe et surtaxe et sursurtaxe. Je ne m'étonnerais même pas que l'abonnement passe a 50€ avec des connards pareils. Ils veulent tuer internet en France et ils y arrivent très bien.
    Entre la hotline au temps d'attente gratuit, la taxe pour l'audiovisuel et l'inflation c'est un petit miracle qu'on paye le même prix depuis 6 ans :lol:

  5. Cinquo a écrit :
    Comment arriver à persuader le gouvernement et les majors que le business model de ces dernières est fichu ?
    200% d'accord, mais pourquoi est-ce que le gouvernement se sent responsable des profits de sociétés privées? Oups pardon il faudrait que je parle des liens entre les capitalistes et le gouvernement pour être tout à fait exhaustif...et ça... ;) Je suis surpris, si on éténd le raisonnement, que les FAIs n'aient pas été taxé plus tôt à cause du manque à gagner de la poste depuis la démocratisation du mail. On pourrait citer beaucoup d'exemples de sociétés qui ont dû s'adapter face aux évolutions technologiques. On peut donc se demander pourquoi l'état ( représentant de ... nous, pas des majors ) défend des corporations privées, et pourquoi nous devrions payer pour des producteurs. Le texte veut nous faire croire que c'est la création artistique qui est protégée. Ceux d'entre nous qui ont des théatreux, ou autres saltimbanques dans leur entourage savent que leur vie est devenue infernale suite aux coupes sombres dans le budget culturel. Ceux d'entre nous qui ont déjà vu de près un producteur, peuvent témoigner que ce n'est pas un personnage qui " encourage la création " mais qui la nivelle. Sur la musique en ligne, des labels inventent un nouveau business-model fondé sur les concerts, la gratuité des morceaux, et l'appel à la participation. Ce qui se passe dans la musique est un assainissement: fini les énormes flux de m####e formatés et les énormes profits! Les artistes reviennent aux basics: la scène, et c'est là qu'ils gagnent leur vie, comme n'ont jamais cessé de le faire les authentiques artistes. Eux aussi auraient bien voulu les biatch et les campagnes promo en or massif, mais (heureusement ) ils se sont vu fermer la porte au nez par les mêmes producteurs qui se prétendent spoilés, parce que leur musique n'était pas assez formatée. Il y a toute une scène parallèle, de l'ami Rwan à Fantazio qui pulse en sourdine, masquée par les mégas affiches de Johnny Le titanic major coule, et ce n'est pas une réforme en plus qui le sauvera. Rappel: http://www.freenews.fr/forum/viewtopic.php?id=42979

  6. BeBopaLula a écrit :
    Comment arriver à persuader le gouvernement et les majors que le business model de ces dernières est fichu ?
    200% d'accord, mais pourquoi est-ce que le gouvernement se sent responsable des profits de sociétés privées? Oups pardon il faudrait que je parle des liens entre les capitalistes et le gouvernement pour être tout à fait exhaustif...et ça... ;) Je suis surpris, si on éténd le raisonnement, que les FAIs n'aient pas été taxé plus tôt à cause du manque à gagner de la poste depuis la démocratisation du mail. On pourrait citer beaucoup d'exemples de sociétés qui ont dû s'adapter face aux évolutions technologiques. On peut donc se demander pourquoi l'état ( représentant de ... nous, pas des majors ) défend des corporations privées, et pourquoi nous devrions payer pour des producteurs. Le texte veut nous faire croire que c'est la création artistique qui est protégée. Ceux d'entre nous qui ont des théatreux, ou autres saltimbanques dans leur entourage savent que leur vie est devenue infernale suite aux coupes sombres dans le budget culturel. Ceux d'entre nous qui ont déjà vu de près un producteur, peuvent témoigner que ce n'est pas un personnage qui " encourage la création " mais qui la nivelle. Sur la musique en ligne, des labels inventent un nouveau business-model fondé sur les concerts, la gratuité des morceaux, et l'appel à la participation. Ce qui se passe dans la musique est un assainissement: fini les énormes flux de m####e formatés et les énormes profits! Les artistes reviennent aux basics: la scène, et c'est là qu'ils gagnent leur vie, comme n'ont jamais cessé de le faire les authentiques artistes. Eux aussi auraient bien voulu les biatch et les campagnes promo en or massif, mais (heureusement ) ils se sont vu fermer la porte au nez par les mêmes producteurs qui se prétendent spoilés, parce que leur musique n'était pas assez formatée. Il y a toute une scène parallèle, de l'ami Rwan à Fantazio qui pulse en sourdine, masquée par les mégas affiches de Johnny Le titanic major coule, et ce n'est pas une réforme en plus qui le sauvera.
    Clair, pertinent, objectif..... +1

  7. je telecharge via emule et d 'autres logiciels torrents des images libre de droit, des logiciels en open source et des mp3 de groupes mettant gratuitement a disposition leurs titres. Question : tout va t il etre interdit, commetn vas t on faire pour demarquer ceux qui telechargent des logiciels libres et gratuits à de vrais pirates? va t on etre sanctionnés comme les autres ? tout ceci m'a l'air inquietant pour la liberté du web.....

  8. Réagir sur le forum