SFR, seul vrai perdant de l’arrivée de Free Mobile sur le marché

0

Les Décodeurs se sont livrés à une analyse comparative de l’état du marché des télécoms en France depuis l’arrivée de Free Mobile. Constat : si Orange et Bouygues Telecom ont bien encaissé, SFR semble être le vrai perdant de cette bataille.

Un désastre pour l’ensemble du secteur, l’arrivée de Free Mobile ? Pas si sûr. S’il est vrai que l’ensemble de ses concurrents ont accusé une baisse de leur parc d’abonnés mobiles lors du lancement de l’offre Free, début 2012, ils n’ont pas tardé à renouer avec le succès ensuite… SFR mis à part. Malgré un soubresaut lié à l’intégration de Numericable en 2014, SFR continue de perdre des clients chaque trimestre…

capture-decran-2016-09-14-a-14-39-59

Même scénario sur le fixe : les opérateurs maintiennent un recrutement positif chaque trimestre… à l’exception de SFR, dont l’hémorragie d’abonnés a permis à Free de reprendre la 2è place du secteur fixe en France.

Il n’en reste pas moins que l’arrivée de Free a été dure à encaisser pour tout le monde, d’un point de vue financier : le chiffre d’affaires de l’ensemble de ses concurrents a baissé de façon significative, et peine à se stabiliser encore aujourd’hui (sauf chez SFR où il est reparti nettement à la hausse, ironiquement). On peut toutefois souligner que cette tendance prédate le lancement de Free Mobile en 2012, notamment chez Orange qui voit son CA fondre depuis 2011. Free n’est donc, manifestement, pas le seul responsable ici…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.