Mauvais payeur, Numericable-SFR écope de 750 000 € d’amende

3

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a épinglé Numericable-SFR pour ses retards répétés de paiement.

Numericable et SFR écopent chacune d’une amende de 375 000 euros, soit un total de 750 000 euros pour le groupe télécoms de Patrick Drahi. Cette sanction est le résultat d’une stratégie d’impayés où, dès 2014, les deux opérateurs ont accumulé les impayés auprès de leurs prestataires — jusqu’à atteindre le score cumulé de 400 millions d’euros de dettes, début 2015.

Au total, outre Numericable et SFR, la DGCCRF a puni trois autres sociétés pour leur avarice : Airbus pâtit d’une amende de 350 000 euros, tandis que Paul Predault et Comasud devront s’acquitter de respectivement 100 000 et 87 900 euros d’amende.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. Si le montant des dettes était de 400 000 000 €, alors le montant de l'amende est vraiment dérisoire. C'est seulement 0,18% des sommes dues. Si les retard de paiement avaient été de seulement un mois au delà des 60 jours légaux, alors, à 0,1875% par mois ramené sur un an, ça fait seulement un taux de de 2,25% . Vu que ça a fait autant de bruit, le retard était sans doute de plusieurs mois en moyenne. Cette amende si elle est la seule pénalité, c'est du crédit à un coût dérisoire pour le groupe de Patrick Drahi (du genre à 1%, voir même moins).

  2. Réagir sur le forum