Droit à l’oubli : la CNIL mécontente de Google

8

La CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) n’est pas satisfaite de la manière dont Google applique le « droit à l’oubli ».

Mis en place l’année dernière à la demande de l’Union européenne et de la Cour européenne de justice, le droit à l’oubli numérique permet à tout un chacun de demander le retrait de résultats le concernant sur un moteur de recherche, s’il estime que ceux-ci sont « inadéquats, pas ou plus pertinents ou excessifs au regard des finalités du traitement ». Son arrivée a rencontré un franc succès auprès des internautes.

Mais la CNIL reproche à Google de ne pas totalement jouer le jeu. L’autorité indépendante a constaté que le moteur de recherche ne faisait disparaître les résultats « supprimés » que sur les déclinaisons locales européennes de son site (google.fr, google.de, google.uk…) mais pas dans le reste du monde, et notamment pas sur google.com. Pour être efficace, le déréférencement « doit concerner toutes les extensions » de Google, estime la CNIL, qui enjoint — dans une mise en demeure rendue publique — la firme américaine à corriger ce défaut sous quinzaine.

via CNIL

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.