Diaspora : vers un « Facebook » libre, ouvert et décentralisé

3

Diaspora est un projet de réseau social lancé par des étudiants new-yorkais, visant à proposer une alternative open-source et décentralisée à Facebook.

Très utilisé à travers le monde, Facebook n’en est pas moins largement critiqué pour ses problèmes de confidentialité, sa politique envers les données privées des utilisateurs, ses publicités ciblées, etc.

Tout récemment, un bug remettant en cause la confidentialité des discussions privées a alimenté de nouveau la polémique…

D’où l’idée de quatre étudiants à l’Université de New-York : pourquoi ne pas proposer un équivalent à Facebook qui n’aurait rien à cacher (sources fournies sous licence libre aGPL), qui ne centraliserait pas les données (celles-ci seraient sécurisées et réparties chez les autres utilisateurs du logiciel, à la manière de ce que font les logiciels P2P décentralisés), et librement améliorable par le biais d’une API ?

Ce projet, nommé Diaspora, a fait son bout de chemin chez les internautes, prouvant qu’un tel besoin existe. Suite à un appel aux dons, les étudiants espéraient obtenir 10 000 $ en 39 jours pour lancer leur projet ; au-delà de toutes leurs espérances, ils ont actuellement récolté plus de 125 000 $… et il reste encore 18 jours !

Le projet devrait voir le jour aux alentours de septembre 2010, et il ne fait nul doute qu’avec cette médiatisation inattendue, il ne passera pas inaperçu…

Source : Numerama

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. strabenstone a écrit :
    a mon avi la communauté juive sera opposé au nom donné a ce nouveau réseau social...qui ne sert d'ailleur strictement à rien y en a tellement.
    Le terme diaspora désigne la dispersion d'une communauté ethnique ou d'un peuple à travers le monde. Le mot est d'abord uniquement employé pour la diaspora juive comme l'indiquent l'encyclopédie Larousse[1] et le dictionnaire du CNRS[2]. Le terme a ensuite été repris au XXe siècle pour désigner d'autres communautés : la diaspora arménienne, la diaspora irlandaise, la diaspora kurde, la diaspora italienne, la diaspora grecque, la diaspora africaine, la diaspora chinoise, la diaspora palestinienne, la diaspora libanaise (voir aussi diaspora arabe), la diaspora coréenne, ou encore la diaspora québécoise (descendants des Français de Nouvelle-France). Le nombre de personnes en situation de diaspora n'est pas connu précisément, mais il peut être estimé à 600 millions, soit 10 % de l'humanité. Source wikipédia _larousse -

  2. Réagir sur le forum