Echanges numériques d’Eure & Loir 2006

4

 

Jeudi 18 Mai a eu lieu à Chartres, la deuxième édition des échanges numériques d’Eure & Loir axés cette année sur l’éducation.

Cette journée d’échanges réunissait aussi bien les décideurs politiques locaux, que les enseignants, mais aussi des intervenants de projets alternatifs innovants, l’opérateur historique et également des représentants de solutions matérielles et logicielles .

chartres1

L’échange tout au long de la journée a été assez dense.
L’introduction a été faite par M. SOURISSEAU, vice-président de la commission éducation du Conseil Général d’Eure & Loir.

Le département a l’ambition d’équiper de façon correcte et durable les établissements en matériels et connexions haut débit à 100% à moyen terme.
Cette enveloppe sera de 5 Millions d’Euros pour les collèges sur plusieurs années.

tactis 

Divers intervenants se sont succédés dans la matinée comme M. LELUX directeur du cabinet Tactis (conseil en Telecoms, développement des territoires) qui a fait une synthèse du développement passé de l’Internet, et les enjeux futurs.

L’accent a été mis sur la nécessité de garder une concurrence saine qui puisse donner accès à tous les acteurs du marché. On n’a pas encore conscience de ce que pourra être l’Internet de demain et les nouvelles applications et il reste important d’anticiper le réseau de demain qui demandera beaucoup de ressources. (Fibre, Très haut débit, Haute définition etc.)

M. MAILLARD Guillaume a fait un très intéressant exposé sur ce qui a été tenté et réussi dans le département de la Manche, à savoir l’équipement en Haut débit de 55 collèges avec l’option CPL (courant porteur en ligne). Les premiers retours d’expérience font apparaître clairement les avantages de cette solution dans une structure existante tel qu’un collège. L’ensemble des prises électriques de l’établissement deviennent des prises « réseau », le coût d’installation des modems est très abordable (3500 € pour un établissement comportant 23 salles différentes), une unique journée suffit pour l’installation. Des débits frôlant réellement les 45 Méga.

 altitude

Altitude Telecom a aussi exposé les enjeux du Wimax qui va exploser dans les toutes prochaines années alors qu’eux ont la seule licence actuellement. (d’ici le courant de l’été l’ARCEP décidera des attributions de licences à savoir 2 par régions).
Free ne sera sûrement pas très loin à suivre…

France Télécom, représenté par M. GUYOT (directeur régional adjoint de la région) a également exposé sa vision en terme de couverture du département à court et moyen terme, à savoir 98.6% du territoire couvert sachant qu’un espoir est fondé sur l’acquisition d’une licence Wimax qui permettrait de passer à 99%.

Cependant, la totalité des NRA sera éligible à l’ADSL d’ici l’été. Un accès FTTH (fibre directement chez l’utilisateur) coûte 1000 € actuellement.

L’après midi a été beaucoup plus pratique car on a pu découvrir le tableau blanc interactif de la société Promethean qui pour un prix modique de 1800 € remplacera de façon très efficace notre bon vieux tableau à craies.

Ce système est totalement révolutionnaire dans la manière d’enseigner puisque le contenu du cours devient interactif comme dans un ordinateur. Chaque élève peut participer plus aisément au cours, une télécommande interactive permet d’interroger à tout moment les élèves pour savoir si le cours est assimilé.

Un représentant de Microsoft a également tenté une démonstration, certes avec beaucoup moins de succès, du futur « cartable électronique » qui n’est ni plus ni moins qu’une grosse tablette électronique dans laquelle on y met du contenu interactif.

cns 

De même, Mme DERICQLES de la société Canal Numérique du Savoir a présenté leur système de bibliothèque de contenu en ligne accessible aux enseignants et élèves moyennant un abonnement annuel.


D’après un avis partagé par beaucoup de participants, la journée a été utile pour connaître les évolutions futures de nos établissements scolaires en matière numérique. Comme l’a souligné un intervenant dans la salle, il est à souhaiter que ce progrès puisse servir durablement vraiment le maximum de nos enfants.

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d’Administration de l’association.
Je bosse dans un service d’expertise technique d’Enedis à Tours.
Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses !
Freenaute de la première heure, j’ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l’ADSL. Un vrai Freenaute historique…

4 commentaires

  1. Je suis réellement impressionné par les interventions et les intervenants présent. Une initiative du monde politique, économique, éducatif à laquelle j'aurais bien aimé assister.

  2. wé enfin voir une école primaire/collège mieux équipé (PC récent+très haut débit) alors qu'il y a des Facultés qui tournent sur des PIII 800Mhz et une connexion hasardeuse... Je ne trouves pas cela normal. On veut relancer la Recherche mais un étudiant coûte moins cher qu'un enfant en primaire qui n'a pas besoin lui d'avoir un PC delamortquitue et du très haut débit, etc... Lorsque je vois que dans le Var par exemple, des PC portable étaient distribués gratuitement à tout les collégiens. C'est sûr, ils en ont vachement besoins...

  3. Zdravo a écrit :
    wé enfin voir une école primaire/collège mieux équipé (PC récent+très haut débit) alors qu'il y a des Facultés qui tournent sur des PIII 800Mhz et une connexion hasardeuse... Je ne trouves pas cela normal. On veut relancer la Recherche mais un étudiant coûte moins cher qu'un enfant en primaire qui n'a pas besoin lui d'avoir un PC delamortquitue et du très haut débit, etc... Lorsque je vois que dans le Var par exemple, des PC portable étaient distribués gratuitement à tout les collégiens. C'est sûr, ils en ont vachement besoins...
    Et oui mais les universités sont indépendantes et en concurrence entre elles. Le ministère, certes, alloue des budgets... mais chacune investi comme bon lui semble ! Certaines ont besoins de rénover leur locaux, d'autres leurs équipements informatiques, d'autres les deux et des choix doivent être fait ! Au détriment des étudiants parfois (souvent ? :/). Le ministère, encore lui, en "partenariat" avec les constructeurs a lancé l'opération 1 portable pour 1 € par jour (à titre perso, je ne cautionne pas ce système mais bon, il a le mérite d'exister et de faciliter l'équipement des étudiants), et la plupart des universités investissent dans le déploiement des nouvelles technologies (Wifi par ex. en Bourgogne http://www.freenews.fr/ca.php?itemid=3034 ainsi que dans les universités Clermontoises) et dans le renouvellement du matériel (avec l'apparition du diplôme national "C2i"). Un petit commentaire sur la news (quand même) : comme disent certains dans les forums, on n'est pas dans le monde des bisounours, et c'est triste à dire, mais s'il n'y a pas de partenariat entre les collectivités et les opérateurs, sur des choix politiques, les entreprises ne sont pas philantropes, et les consommateurs en patissent !

  4. tcherno63 a écrit :
    Un petit commentaire sur la news (quand même) : comme disent certains dans les forums, on n'est pas dans le monde des bisounours, et c'est triste à dire, mais s'il n'y a pas de partenariat entre les collectivités et les opérateurs, sur des choix politiques, les entreprises ne sont pas philantropes, et les consommateurs en patissent !
    Je suis d'accord que l'entreprise a des objectifs qui sont pas toujours les memes que les politiques, et/ou les écoles, cependant a en discuter on a reellement le sentiment de pouvoir trouver matiere a satisfaire tout le monde. De plus ce genre d'initiative est plutot favorable aux echanges et on pointe du doigt aussi les besoins par exemple en materiel dans le lycee du coin, ou la ferme isolée du fond du departement qui n'espere plus qu'un petit haut debit en hertzien.., l'un "interressera" plus les entreprises...devinez qui?? On peut aussi sans croire que demain tout sera rose, qu'une fois le probleme soulevé, les volontées des decideurs affichées, esperer que ce dossier avancera correctement. Perso je pense qu'on a besoin de plus d'initiative de cet ordre. J'ai pas envie de rentrer dans le debat du style cette ecole n'as pas besoin d'ordi et nous on a que des commodores C64... etc... je pense que chacun a droit aussi a cette chance que ca soit a 6 ans , 10 ou 16 ans.... Juste une remarque par contre qui me fait herisser les cheveux... et c'est veridique: une academie en france a "preté" des ordinateurs portables pour les eleves.... je ne sais plus ou... mais une rapide etude du retour de l'experience a montre que seuls 10% revenais regulierement a l'ecole pour les cours...en cours d'annee... ca ne sert qu'a faire marcher Emule un ordi ainsi ????

  5. Réagir sur le forum