Voici un petit éclaircissement du feuilleton Free & Médialys.

Pour résumer l’histoire, (voir les news précédentes) le Conseil Général du Loiret décide la construction d’un réseau Haut Débit appelé [email protected].
La gestion de ce réseau est confiée en délégation à une société du groupe Neuf-Cégetel (Médialys) qui a participe activement au déploiement du réseau.

Les frais d’accès à ce dernier sont alors jugés excessifs par Free et d’autres FAI pour envisager un partenariat.

Voici donc ici la réponse de Mr DOLIGE, président du Conseil Général du Loiret adressée à Free.

La porte des discussions n’étant pas fermée définitivement, espèrons qu’un accord pourra intervenir rapidement .

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d’Administration de l’association.
Je bosse dans un service d’expertise technique d’Enedis à Tours.
Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses !
Freenaute de la première heure, j’ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l’ADSL. Un vrai Freenaute historique…

14 commentaires

  1. Le conseil général est près à baisser ses prix selon la taille du répartiteur pour faire plaisir à Free si j’ai bien compris. Mais est ce que Free est près a installer ses équipements dans tout les nra même les non rentable comme est en train de le faire Neuf-Cegetel ?

  2. je trouve la reponse clair, net et bien formulée, en effet les FAI en general ne sont interressé que par les secteurs rentables pour avopir un retour sur investisement plus rapide, ce qui n'est pas le cas d'un "service public" de ce fait le cout moyen par habitant et donc plus elevé. Donc normal que les frais d'accé à ce genre de reseau soit plus elevé que dans les secteurs à fortes densitées et c'est bien pour celà que les FAI dont frileusx pour s'installer dans ces secteurs

  3. Etonnant que Cegetel et Neuf Telecomm soient déja positionnés sur le réseau même groupe que Médialys! Dangereux pour le Groupe car certains vont penser que la société bénificie de subventions ou de facilités internes pour faire de la concurrence commerciale... ( je crois bien avoir déja vu cela quelque part ! ). A moins que Neuf Cegetel soit une entreprise de service public de type EPIC ( Etablissement Public à Caractère Commercial ) et fasse de la recherche ( donc du developpement ) sur subventions et du commercial en co-traitance ( avec des fonds provenant du privé ). Il ne faut ne jamais perdre de vue que quelque soit le type de société, la rentabilité est un objectif contrairement à une association à but non lucratif. Feuilleton qui aura rapidement une suite pour MRC & SOU45 qui sont les deux seuls NRA orléanais où FREE a du dégroupage total mais ne propose pas la TV. Deux NRA qui sont en cours de raccordement en fibre optique par Médialys en ce début de mois de février 2006.

  4. Suite article paru dans la RC le 14 janvier, j'ai attiré l'attention du Pt Doligé en lui adressant ub mail auquel je n'ai d'ailleurs pas eu de réponse. Je précisais : Les propos tenus par Philippe Déchelotte DG de Médialys, montrent que seuls Neuf télécom et Cegetel ont conclu des accords avec Médialys ! Ceci est par ailleurs bien visible sur le site http://www.medialys.fr/?id=44 Est-il besoin de rappeler que Médialys filiale de LDC, elle même propriétaire de Neuf Télécom qui a récemment fusionné avec Cégétel. La délégation de service publique ne doit pas être une porte d‘accès discriminante à l’encontre des fournisseurs d’accès qui proposent aujourd’hui des conditions plus intéressantes que Neuf et Cégétel. La concurrence ne pourra pas jouer en faveur des clients utilisateurs. Je rappelais également l'article paru dans les Echos, où, Cyril Podatz PDG de Free indiquait « On constate de plus en plus fréquemment des DSP uniquement dimensionnées pour le bénéfice du délégataire ou de sa maison mère. Cette pratique est devenue un gâteau juteux, ce qui nous semble contraire à la volonté initiale des délégants. Le financement du CG représente à qq chose près, le montant de la Fibre. l n'y a donc pas de raison de faire payer la fibre deux fois, une par l'impôt et une autre fois par par les FAI et travers eux leurs clients qui sont aussi les contribuables. Il me parait necessaire de rappeler ces points à nos élus à toute occasion.

  5. On peut comprendre que la société qui fait les plus gros investissements ne le fait pas bénévolement et attend donc un minimum de rentabilité, sachant qu'elle a l'obligation de couvrir tout le territoire donné, y compris des zones par nature peu rentables. Si Free s'attend une fois de plus à ce que les autres payent pour elle, et qu'elle n'ait qu'à ramasser les bénéfices, on peut comprendre que cette logique ne soit pas partagée par les intéressés. Une fois encore, Free aurait pu se porter candidate à la DSP...

  6. Vouis exact mais Free est plus portee par des partenariat plutot que par le soucis de couverture de tout un departement ... ca peut egalement se comprendre, au moins desormais on peut mieux saisir les positions de chacun.

  7. cedric a écrit :
    Vouis exact mais Free est plus portee par des partenariat plutot que par le soucis de couverture de tout un departement ...
    C'est ce que je disais : Free cherche à gagner de l'argent, pas à faire une bonne oeuvre. Ce qui est normal pour une société privée. Mais ce qu'ils n'arrivent pas à comprendre, chez Free, c'est que les autres sociétés privées ont également besoin de gagner de l'argent et refusent donc d'en perdre juste pour en faire gagner à Free.

  8. Le Conseil Général en tant qu'opérateur public ne doit pas perdre de vue que malgré sa délégation faite à Médialys il se doit de réaliser un rôle de "service public" car cette infrastructure est mise en place avec l'argent des contribuables ( les collèges, les salles de sport, les routes, etc..., ne sont pas entretenus avec un retour financier ou bien il va falloir établir des péages de partout). Compte-tenu de l'essor annuel du nombre d'abonnements à l'ADSL, la prise de risque du Groupe sur le retour à l'investissement semble des plus dérisoire : 24 000 000 E (hors subvention CG) / 360 E (coût abonnement annuel direct FAI) représentent 66 700 nouveaux abonnés au réseau !!! et, même en comptant des frais annexes comptabilisés à hauteur de 50% passons à 100 000 abonnements. Donc plus il y aura de fous, plus vite cela sera rentabilisé...

  9. Le risque pour nous c'est de voir des nouvelles zones dégroupées par Neuf-Cegetel et pas par Free .. Or moi j'aime bien quand on peux choisir tout de meme .. et tant qu'a faire choisir free d'ailleurs ! Donc dans cette histoire d'investissement, si on résume on a le Conseil General et l'Etat qui financent la fibre optique, et Medialys qui s'en "occupe" (j'ai pas compris exactement en quoi) .. et M. DOLIGE qui dit tres clairement à la fin de son courrier que si les tarifs sont élevés c'est pour réduire les dépenses publiques .. Donc sans connaitre les détails, le risque c'est que Neuf-Cegetel bénéficie de réductions de couts significatives sur la fibre, via Medialys, alors que ses concurents sont écartés par des tarifs honéreux .. et on risque de se retrouver avec une multitude de nouveaux NRA dégroupés "Neuf-Cegetel only" .. sans reel investissement de leur part si ce n'est le cout des nouveaux DSLAM en zones peu rentables ... (compensé par les réductions?) bref ca me semble honete tant qu'on parle pas de concurrence dans cette affaire .. mais il faudrait certainement plus de détails a suivre....

  10. Réagir sur le forum