Xavier Niel : Salt ne sera pas un « Free suisse »

0

L’opérateur helvétique Salt n’a pas vocation à devenir un « Free suisse », selon son repreneur Xavier Niel.

L’ex-Orange Suisse, rebaptisé Salt en avril 2015, est en quête de sa future direction. Pilotée de façon provisoire par un français, Pierre-Alain Allemand, la firme devrait à terme « être une société suisse dirigée par des Suisses », selon Xavier Niel. En d’autres termes, l’objectif est de bâtir une offre avec les spécificités du marché suisse en tête, et non un simple « Free suisse ».

Aux postes de directeur général et de président du conseil d’administration, l’investisseur souhaite mettre en place des Suisses alémaniques. Ce choix permettrait à Salt, opérateur vaudois, de se développer plus en avant en Suisse allemande, territoire où il a toujours été moins présent.

Source : lematin.ch

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.