Xavier Niel finalise la réorganisation de sa participation au sein d’Iliad

0

Xavier Niel a procédé au transfert de ses actions Iliad, vers une holding créée pour l’occasion, HoldCo.

On l’apprenait au début du mois et c’est désormais chose faite : Xavier Niel, fondateur et actionnaire majoritaire, a procédé au transfert de la vaste majorité de ses actions vers une holding, qu’il contrôle lui-même à 100%. HoldCo sert désormais de réceptacle à la majorité des actions du groupe Iliad, tandis que moins de 2% du capital du groupe sont partagés entre Xavier Niel (à titre personnel) et NJJ Holding, une autre entité lui appartenant.

À l’issue de l’opération, Xavier Niel détient toujours le même nombre d’actions, de façon directe ou indirecte. Seule la répartition change :

  • HoldCo (50,20% du capital) : 29 605 872 actions — 29 605 872 droits de vote
  • Xavier Niel (1,05% du capital) : 621 954 actions — 1 243 908 droits de vote
  • NJJ Holding (0,96% du capital) : 567 854 actions — 567 854 droits de vote

Un droit de vote revu à la baisse pour le fondateur d’Iliad

Si le membre fondateur conserve le même nombre d’actions, dans l’opération, certaines d’entre elles perdront leur droit de vote double qui était jusque là accordé au fondateur du groupe. Concrètement, Xavier Niel passe de 66,88% à 50,96% du droit de vote d’Iliad, soit tout juste ce qu’il faut pour continuer à disposer d’un contrôle majoritaire garanti.

Consultée sur l’opération, l’Autorité des marchés financiers a accordé une dérogation à Xavier Niel. En temps normal, lorsqu’une entreprise franchit à la hausse les 30% du capital d’une entreprise, cela doit s’accompagner obligatoirement d’une offre publique. Mais, en raison de la nature de l’opération, l’AMF a estimé que ce n’était pas nécessaire : dans les faits, Xavier Niel restera détenteur des titres et la réorganisation ne remet pas en cause son contrôle majoritaire au sein du groupe.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum