TVA : Pascal Rogard dénonce l’option TV de Free

25

Carabistouille

Dans un billet publié sur son blog, Pascal Rogard, directeur général de la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques), dénonce la « manœuvre » mise en place par Free, consistant à mettre en place une option TV à 1,99€ par mois.

L’auteur, qui qualifie l’opération de « carabistouille », s’en prend directement à Xavier Niel dans un post illustré par une affiche du film « L’Arnaqueur » :

« (…) Xavier Niel n’a pas revêtu les habits du père Noël car le tarif global devrait rester inchangé, mais il pense accroitre ses bénéfices en minorant l’assiette de la taxe due au Cosip qui finance la création audiovisuelle et cinématographique et celle des rémunérations dues aux auteurs et producteurs au titre de la retransmission simultanée et intégrale des émissions de télévision.

Il faudra quand même que le magicien des télécoms qui avait convaincu les services de Bercy que l’offre de télévision valait 56% de l’abonnement triple play soit près de 17€ par mois explique comment subitement et quasi miraculeusement la valeur des services de télévision s’est effondrée et celle de l’accès à Internet et de la téléphonie fixe a augmenté dans les mêmes proportions.

Cette manoeuvre pourrait être habile si les créateurs ne disposaient du droit d’autoriser et d’interdire la retransmission des programmes ,un droit qu’ils seraient fondés à exercer pour éviter d’être dépouillés par cette carabistouille.

Quant aux pouvoirs publics, il est douteux qu’ils se laissent ainsi berner et acceptent une remise en cause aussi fondamentale du financement de la création (…) »

On serait tenté de rappeler que la taxe Cosip tire son origine même de l’arrivée d’une TVA à taux réduit sur les services de télévision, qu’elle était censée compenser. L’absence totale de remise en question de la contribution à la Cosip, alors que la TVA repasse de son côté à un taux plein de 19,6%, ne serait-elle pas la vraie carabistouille de l’histoire ?

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

25 commentaires

  1. La SACD tout comme la SACEM sont les vrais racketteurs en France. Ils ne se rendent pas compte que leur attitude tue le commerce en France au profit de pseudo artistes dont certaines oeuvre s sont franchement d'une telle nullité que cela donne à réfléchir. Ce n'est pas ce genre d'attitude digne d'un dickatt qui nous rappelle certaines heures parmi les plus sombres de notre histoire qui feront avancer le débat ou la vraie démocratie, c'est à dire la possibilité de choisir. Ce type de réaction veut nous imposer qu'un seul choix, celui de payer même si nous ne sommes pas d'accord. Les oeuvres artistiques françaises ne peuvent pas être défendues par ce genre de débats qui ne mènent nulle part sauf à prendre les consommateurs pour des vaches à lait, sans leur donner la possibilité de choisir les oeuvres qu'ils veulent regarder.

  2. Le scandale ce sont les parasites qui détournent l'impôt à leurs profits, qui s'assurent une rente avec le bien public et nous imposent leur soit disant culture. Les créateurs qui ont besoin de l'impôt pour vivre ne sont en fait que des commerçants mercantiles.

  3. on s'en moque de votre TV et de la soi disant culture qu'elle représente... je préfère de loin savoir que la nouvelle taxe part dans les poche de free que dans les vôtres... Pour la vrai culture, l'accès y est gratuit! Bien joué free, nous vous soutenons, marre d'engraisser le lobby de la lobotomie, si les "artistes" ne sont pas content qu'ils changent de métier...

  4. "On serait tenté de rappeler que la taxe Cosip tire son origine même de l’arrivée d’une TVA à taux réduit sur les services de télévision, qu’elle était censé compenser. L’absence totale de remise en question de la contribution à la Cosip, alors que la TVA repasse de son côté à un taux plein de 19,6%, ne serait-elle pas la vraie carabistouille de l’histoire ?" Tout à fait d'accord : encore une vraie carabistouille pour saigner un peu plus le bon peuple français ! A mon avis, c'est normal qu'il y ait maintenant une distinction entre tous les services offerts par les FAI. Nos dirigeants veulent encore récupérer de l'argent sur les nouvelles techniques (budget qu'ils dépensent fort mal d'ailleurs tout en se servant les premiers). Des taxes, encore des taxes, des augmentations de prix, encore des augmentations de prix : plus les revenus diminuent, plus les taxes et les prix augmentent !!!! :( Au fait, quels sont les revenus de ce Pascal Rognard, directeur général de la SACD ?

  5. Quant aux pouvoirs publics, il est douteux qu’ils se laissent ainsi berner et acceptent une remise en cause aussi fondamentale du financement de la création
    Et non, ils ne laissent pas berner et d'ailleurs ils avaient prévu le coup (dispo dans le rapport associé à cette modification de la TVA) mais ... ils s'en foutent.

  6. Donner seulement 1€ pour la soi-disant création artistique, quand on entend les chanteurs actuels et qu'on voit les films ou téléfilms français, on se dit que c'est déjà trop.Ensuite, les artistes français reconnus sont à mon avis bien engraissés, et ils ont poussés à la "création" d'HADOPI alors.........merde Mr Rogard!!!!!!!!

  7. Où se trouve la carabistouille ? La démarche de Free est légale et profite au consommateur. Je trouve scandaleux d'avoir à financer des "artistes" contre mon gré par contre. Soit parce que ce qu'ils font ne m'intéresse pas, soit parce que qu'ils sont ne me plait pas. Les artistes qui me plaisent, j'achète leurs CD ou DVD. Les autres je les laisse à leurs fans. Je crois que cela a un nom: la liberté.

  8. Bonjour, Je me souviens d'une époque assez révolutionnaire durant laquelle les bretons avaient bloqué les émetteurs TV. Cette expérience de l'absence télévisuelle avait été enrichissante. Plus de TV ! Alors cinoche, théâtre, sorties chez les voisins et collègues, danse, musiques et sorties diverses. Du contact, du vrai contact entre humains; L'alternative télévisuelle est peut être la vrai révolution nationale sans la boite du même nom ? Merci à free d'y avoir pensé. Et si l'option de la TV était tout simplement un retour à réalité humaine ? La TV est une option dans la vie. Ce n'est pas la vie. Les artistes des planches sont en droit eux aussi à l'expression artistique sans le petit écran naturellement.

  9. La taxe COSIP est reversée en intégralité à la CNC qui croule sous l'argent à un point ou l'état envisageait de prélever 130 millions d'euros à la CNC.. (recettes passée de 500 à plus de 700 millions d'euros en quelques années). Le manque à gagner du à l'optimisation fiscale de Free est de 10 millions. Ca ne leur manquera pas. Les arnaqueurs sont les collecteurs de droits comme la SACEM qui ne redistribue que 25% des sommes collectées et dont le président est payé comme un grand patron: 600 k€ annuels.

  10. Réagir sur le forum