Sommeil éternel pour les Nabaztag dans une semaine

0

Les lapins se cachent pour mourir

Les Nabaztag, ces petits lapins communicants animés créés par la société française Violet en 2005, vivent leurs dernières heures. Le repreneur de la licence, Mindscape, a pris la triste décision de débrancher les serveurs qui leur donnaient vie, dans environ une semaine (aux alentours du 27 juillet 2011)…

Notice nécrologeek

En se portant acquéreur de Violet en 2009, Mindscape a également hérité de la maintenance du parc de Nabaztag déjà vendus, et donc du coût des serveurs associés. Néanmoins, c’est désormais au tour de Mindscape de traverser une (très) mauvaise passe financière : placée en redressement judiciaire, la société a déjà mis fin à son activité d’éditeur de jeux vidéo, et s’apprête à faire d’autres coupes sèches dans son budget.

Les possesseurs de Nabaztag en feront les frais, de la pire des façons qui soit, puisque les célèbres lapins seront plongés en léthargie avec l’arrêt des serveurs dans les prochains jours, aux alentours du 27 juillet 2011. Quelques 10 000 à 12 000 lapins encore connectés sur le réseau (sur un total de 170 000 unités vendues) seraient concernés.

Un hébergement coûteux

« Maintenir les serveurs en service pour les Nabaztag nous coûte chaque mois 10 000 à 12 000 euros, nous n’avons pas d’intérêt économique à maintenir ce produit », justifie Thierry Bensoussan, PDG de Mindscape, à 01net. Celui-ci préfère donc concentrer ses efforts sur le remplaçant spirituel du Nabaztag, le lapin Karotz.

Il se trouve que c’est Iliad, la société-mère de Free, qui est chargée depuis le début de l’hébergement des serveurs Nabaztag. Les relations entre les équipes d’Iliad et celles de Mindscape n’ont pas toujours été simples, malgré la bonne volonté de l’hébergeur : « l’équipe de notre côté à été très mobilisée, malgré les impayés et l’absence de prestations, pour assurer un service minimum pour les propriétaires de Nabaztag…. depuis les premiers déboires avec Violet », explique un technicien d’Iliad.

Nabaztag 2, le retour ?

Heureusement, une solution pourrait prendre forme pour insuffler une nouvelle vie aux sympathiques lapins connectés.

Mindscape a décidé de mettre à disposition de la communauté, dans les prochaines heures, le code source du Nabaztag. Cela devrait permettre aux fidèles, réunis par le biais d’un forum, d’échafauder la résurrection du lagomorphe.

Il subsiste toutefois des obstacles difficiles à surmonter. En particulier, la technologie propriétaire utilisée pour la synthèse vocale des Nabaztag, Acapela, est bien trop coûteuse pour être réutilisée par la communauté. Reste à trouver une alternative open source ou low-cost, qui impliquerait cependant que les lapins changent de voix…

Du côté de l’hébergement, Iliad serait prêt à maintenir quelques serveurs en activité à titre grâcieux. De quoi contenter les Freenautes qui auraient profité d’une des fonctionnalités spécialement développées en interaction entre le Nabaztag et la Freebox, telles que le Nabazfree (répondeur Freebox accessible depuis un Nabaztag) ou l’activation du contrôle parental FreeAngel par RFID

Finalement, le sort réservé au produit demeure extrêmement incertain à l’heure actuelle. Les possesseurs de lapinous n’ont plus qu’à prendre leur mal en patience… et à rejoindre la petite communauté de fans œuvrant activement pour le maintien en vie du Nabaztag. On leur souhaite bonne chance !

Source : 01net

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.