SFR contre France Telecom et ses NRA-ZO

11

Selon les Echos, SFR aurait saisi l’Autorité de la Concurrence, la semaine dernière, à l’encontre des plans de couverture en haut débit des zones rurales par France Telecom, par le biais de NRA-ZO (« zone d’ombre » ; nouveaux répartiteurs visant à diminuer les longueurs de ligne en zones blanches).

Selon SFR, le traitement de France Telecom vis-à-vis de ces NRA d’un genre spécifique ne serait pas tout à fait équitable. Financés en partie par l’argent public (comme on l’a vu dernièrement en Auvergne ou dans le Languedoc-Roussillon), ils ne permettraient pas à la concurrence d’avoir accès à toutes les informations nécessaires… notamment LD Collectivités, filiale de SFR, qui s’estime lésé par les pratiques de France Telecom.

L’inquiétude a été dernièrement ravivée par les annonces de FT. Celui-ci parle d’un plan visant à augmenter les débits en ADSL, via la mise en place de nouveaux équipements (cf. notre article). Sur ce sujet, l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) avait déjà perçu un risque pour le maintien d’une concurrence juste sur le marché. Là encore, l’avis de l’Autorité de la concurrence a été requis…

Source : Les Echos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. Loin de vouloir faire du "soviètisme" il serait bon que les tous les NRA, centraux etc. (en résumé, le cuivre) soit nationalisés, utilisés par une société centralisatrice (avec des devoirs), et que les fournisseurs payent une redevance d'utilisation. Cela serait bon pour toute la population. De plus ce serait moins fouillis. Encore mieux, un groupement d'intérêt commun!!!! Obligatoire pour tous les fournisseurs! Je rajouterais qu'il faudrait faire la même chose pour pour les antennes relais de mobile. Je suis ouvert aux objections, aurais-je tort ?

  2. Picsoin a écrit :
    Loin de vouloir faire du "soviètisme" il serait bon que les tous les NRA, centraux etc. (en résumé, le cuivre) soit nationalisés, utilisés par une société centralisatrice (avec des devoirs), et que les fournisseurs payent une redevance d'utilisation. Cela serait bon pour toute la population. De plus ce serait moins fouillis. Encore mieux, un groupement d'intérêt commun!!!! Obligatoire pour tous les fournisseurs! Je rajouterais qu'il faudrait faire la même chose pour pour les antennes relais de mobile. Je suis ouvert aux objections, aurais-je tort ?
    Pas d'objection, ça a déjà été proposé par SFR et Free pour la fibre, et refusé par les autorités "compétentes" hum hum : http://www.freenews.fr/spip.php?article7332 Nul doute qu'il ne changeraient pas d'avis pour les NRA, ça serait pourtant la solution à tout les soucis des opérateurs (et donc des clients) et ça aurait dû être fait dès la privatisation de FT au lieu de leur autoriser un tel monopole abusif

  3. Picsoin a écrit :
    Loin de vouloir faire du "soviètisme" il serait bon que les tous les NRA, centraux etc. (en résumé, le cuivre) soit nationalisés, utilisés par une société centralisatrice (avec des devoirs), et que les fournisseurs payent une redevance d'utilisation. Cela serait bon pour toute la population. De plus ce serait moins fouillis. Encore mieux, un groupement d'intérêt commun!!!! Obligatoire pour tous les fournisseurs!
    C'est effectivement le sens que devrait prendre un gouvernement qui veut garder la main sur ses infrastructures. Une separation entre France Telecom, nationalise, rattache au Ministere de l'Amenagement du Territoire, qui s'occuperait des paires de cuivre, et Orange, une regie commerciale qui utiliserait ces infras comme ses concurrents. C'est l'idee de base derriere RTE (Reseau de Transport d'Electricite), qui acheterait de l'electricite aux producteurs (Aviva, Veolia, ...), la mettrait a dispo sur son reseau, et la revendrait en gros aux distributeurs (Poweo, EDF,...). C'est ce qui est entrain de se faire sur le train, entre RFF qui entretient le reseau (et appartient a l'Etat), et la SNCF qui voit la concurrence arriver (timidement, certes, mais ca va venir). Mais visiblement on n'est pas capables de le faire sur les telecoms... j'aimerai bien savoir pourquoi !

  4. Picsoin a écrit :
    Loin de vouloir faire du "soviètisme" il serait bon que les tous les NRA, centraux etc. (en résumé, le cuivre) soit nationalisés, utilisés par une société centralisatrice (avec des devoirs), et que les fournisseurs payent une redevance d'utilisation. Cela serait bon pour toute la population. De plus ce serait moins fouillis. Encore mieux, un groupement d'intérêt commun!!!! Obligatoire pour tous les fournisseurs! Je rajouterais qu'il faudrait faire la même chose pour pour les antennes relais de mobile. Je suis ouvert aux objections, aurais-je tort ?
    tout a fait d'accord.

  5. alex67500 a écrit :
    C'est effectivement le sens que devrait prendre un gouvernement qui veut garder la main sur ses infrastructures. Une separation entre France Telecom, nationalise, rattache au Ministere de l'Amenagement du Territoire, qui s'occuperait des paires de cuivre, et Orange, une regie commerciale qui utiliserait ces infras comme ses concurrents. C'est l'idee de base derriere RTE (Reseau de Transport d'Electricite), qui acheterait de l'electricite aux producteurs (Aviva, Veolia, ...), la mettrait a dispo sur son reseau, et la revendrait en gros aux distributeurs (Poweo, EDF,...). C'est ce qui est entrain de se faire sur le train, entre RFF qui entretient le reseau (et appartient a l'Etat), et la SNCF qui voit la concurrence arriver (timidement, certes, mais ca va venir). Mais visiblement on n'est pas capables de le faire sur les telecoms... j'aimerai bien savoir pourquoi !
    La bonne vieille méthode, on nationalise ce qui rapporte rien ou ce qui coute aux contribuables et on privatise la poule aux œufs d'or. RFF entretient que dalle, les lignes sont en mauvais état, chez nous la Région a remis en état une ligne : je cite " après des années d'agonie ". D'autre part je vois mal sarko nationaliser quoique ce soit et surtout avec quel argent :) Je rappelle qu'en infrastructure, chirac a vendu les autoroutes qui rapportaient pas mal.

  6. Picsoin a écrit :
    Loin de vouloir faire du "soviètisme" il serait bon que les tous les NRA, centraux etc. (en résumé, le cuivre) soit nationalisés, utilisés par une société centralisatrice (avec des devoirs), et que les fournisseurs payent une redevance d'utilisation. Cela serait bon pour toute la population. De plus ce serait moins fouillis. Encore mieux, un groupement d'intérêt commun!!!! Obligatoire pour tous les fournisseurs! Je rajouterais qu'il faudrait faire la même chose pour pour les antennes relais de mobile. Je suis ouvert aux objections, aurais-je tort ?
    Oui tu as tort parce que nous sommes dans une société libérale et c'est pas prêt de changer. De plus pour nationaliser il faut de l'argent. Soviètisme ça n'existe pas c'est le communisme

  7. joel-19 a écrit :
    La bonne vieille méthode, on nationalise ce qui rapporte rien ou ce qui coute aux contribuables et on privatise la poule aux œufs d'or. RFF entretient que dalle, les lignes sont en mauvais état, chez nous la Région a remis en état une ligne : je cite " après des années d'agonie ". D'autre part je vois mal sarko nationaliser quoique ce soit et surtout avec quel argent :) Je rappelle qu'en infrastructure, chirac a vendu les autoroutes qui rapportaient pas mal.
    Euh... je parlais pas de nationaliser en achetant ! C'est le contribuable qui a pose l'infra quand FT appartenait a l'etat, et il continue a le subventionner grassement pour l'entretien... Et les boites qui se font des cacahuetes en or paieraient l'utilisation de l'infra, ce serait pas gratuit (rien n'est gratuit en ce bas monde mon bon monsieur...) Concernant les autoroutes, je crois bien qu'il s'agit de concessions. Pas de vente, les routes et le foncier appartiennent toujours a l'etat (encore heureux...) Bon j'arrete, parce que j'ai ecrit tellement "l'etat" dans mes messages que j'ai une faucille et un marteau qui me poussent sur les bras...

  8. Dans le principe je suis tout à fait en accord avec vous Picsoin et alex67500, tout ce qui est "tuyaux" et infrastructure devraient appartenir aux collectivités, et l'exploitation commerciale aux sociétés. Ca va du gaz à l'electricité, des routes aux reseaux pour l'internet, etc. Autrefois le rail était stratégique, on y revient d'ailleurs, et c'est pas plus mal que le reseau soit encore suffisament exploité, contrairement à ce qu'on a pu voir en Angleterre il y a 10 ans. On trouverait cela inadmissible que, sous prétexte de non rentabilité, on n'achemine ni gaz ni electricité dans un village ... On peut même rappeler le scandale de l'électricité en Californie pour comprendre en quoi les collectivités ont un rôle pour empecher les abus. En outre les collectivités y trouverait un financement annuel, et l'utilisateur final y verrait moins de confusion dans le rôle des uns et des autres.

  9. joel-19 a écrit :
    La bonne vieille méthode, on nationalise ce qui rapporte rien ou ce qui coute aux contribuables et on privatise la poule aux œufs d'or. RFF entretient que dalle, les lignes sont en mauvais état, chez nous la Région a remis en état une ligne : je cite " après des années d'agonie ".
    Ah, j'avoue que je suis content des commentaires de joel-19, c'est au moins en partie ce que je disais moi même ici en commentaire à la news "FT va rembourser 1 milliard d'aides à l'Etat". La création de Réseau ferré de France... Ah là là, non pas que l'idée soit mauvaise en soi, mais elle a d'abord eu pour conséquence, et c'était même l'objectif, de transférer une lourde dette sur un nouvel établissement public. Dette qui ne peut que se creuser d'année en année, déjà comme ça on ne paye pas le "juste prix," pour faire vite, d'un billet de T.G.V., pourtant déjà pas donné, mais si en plus on devait payer le "juste prix" du billet de train d'une ligne régionale considérée comme "non rentable"... Ben on pourrait se brosser, en fait, la dite ligne régionale disparaîtrait purement et simplement. Dit autrement : Ce genre d'opérations consiste bien trop souvent à "mutualiser" les pertes et privatiser les profits. Pourtant ça ne vient pas nécessairement en contradiction de ce que dit Inner S, retenons simplement que dans le cas qui nous intéresse, les entreprises privées ne pourront et ne voudront jamais financer seuls l'accès au haut débit sur 100% du territoire, soit. Donc oui ça a du sens d'estimer que l'infrastructure pourrait revenir au public, ok. Mais alors faisons tout de même en sorte que le coût de ces infrastructures ne soit pas assumé par le seul public, donc par nous tous, sans que les entreprises n'y investissent le moindre cents, alors qu'elles en récolteront par ailleurs les profits.

  10. Réagir sur le forum