Reprise de GAME France : Free toujours dans la course

4

Le tribunal de commerce de Bobigny a étudié vendredi les trois offres de reprise portant sur la chaîne de distribution de jeux vidéo GAME, dont une émise par Free, qui espère profiter de la fermeture des 157 magasins pour acquérir de futurs locaux pour ses Free Center…

La position du trublion a quelque peu évolué. Si il ne devait, au départ, reprendre que les baux de quelques boutiques, Free envisage désormais de garder quelques employés de la chaîne de jeux vidéo, en leur proposant une formation afin de leur permettre de s’adapter au marché de la téléphonie mobile. Son offre reste limitée : l’opérateur ne devrait reprendre que six boutiques, et une dizaine de salariés.

Face à lui, Micromania, géant du secteur en France, propose de reprendre 44 boutiques et 88 salariés. Solide, son dossier lui permettrait d’étendre son réseau de magasins à travers la France.

La dernière offre, émise par la chaîne de jeux vidéo Game Cash, a suscité quelques réserves auprès du tribunal. La société propose de reprendre 24 boutiques et 65 salariés, mais les garanties financières apportées ne seraient pas suffisantes.

Malgré ces offres, plus de 70% des salariés de GAME — soit 400 personnes — devraient faire face à un licenciement. La décision finale sera rendue par le tribunal vendredi (1er février) à 14h00.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. Je crois surtout que les offres vont être étudiées au cas par cas. On peut envisager trois repreneurs qui se partagent les boutiques... Et les employés

  2. Réagir sur le forum