Offres plus souples, moins chères… Canal+ se réinvente

0

Les chaînes Canal+ se réinventent avec, dès demain, des offres moins chères et sans engagement.

Forcé de se réinventer pour mettre fin à une hémorragie d’abonnés, Canal+ bouleverse ses principes, historiquement ancrés dans l’ADN de la chaîne. Après avoir annoncé la venue de partenariats permettant aux opérateurs de commercialiser eux-mêmes les offres Canal, c’est la sacro-sainte reconduction tacite de l’abonnement chaque année qui saute !

Dans une interview consacrée au Figaro, Maxime Saada, DG du groupe, annonce l’arrivée le 21 septembre d’une nouvelle offre incluant « la chaîne Canal+ et son replay à 20 euros par mois, sans engagement ».

Une offre limitée, en over-the-top

Cette nouvelle offre vise à draguer une clientèle plus jeune (« moins de 35 ans ») Maxime Saada ne s’en cache pas. Aussi, pour ce prix, les chaînes Canal+ seront accessibles exclusivement en OTT (over-the-top) via PC, tablettes et smartphones. Elle sera également limitée à 50 000 abonnés. On imagine que le groupe pourrait s’appuyer sur les résultats de cette expérimentation pour faire évoluer son offre, à terme.

En outre, en octobre, Canal+ lancera ses nouvelles offres dénommées « Ombrelle Canal », qui prendront la place des actuels bouquets Canalsat. Première nouveauté : les chaînes Canal+ y serviront de « socle », et l’ajout de chaînes sera plus souple, via un système qu’on nous promet « modulaire ». Adieu, donc, les gros bouquets monolithiques actuels…

Vers une grande plateforme incluant musique, jeux vidéo…

À terme, Canal+ a pour vocation de devenir une grande « plateforme » qui proposera des films, séries et émissions (par abonnement ou en achat à l’acte). Maxime Saada y promet même l’arrivée de musique et de jeux vidéo, pour constituer « une offre bien plus large que celle de Netflix ».

Difficile de ne pas y voir un effet visible de la mainmise du paotr Vincent Bolloré sur le groupe, et de sa volonté de faire converger des actifs de Vivendi (dont Canal+ fait partie). On y retrouvera donc probablement le catalogue d’artistes Universal Music, aux côtés de jeux vidéo signés Gameloft — et bientôt, Ubisoft — dans un vaste gloubi-boulga 100% certifié Vivendi. On a hâte !

Source : Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum