Mis en cause par Cyril Poidatz (Free), le Canard Enchaîné répond point par point

0

Cyril Poidatz, président du groupe Iliad (maison-mère de Free), s’est fendu d’un courrier rectificatif au Canard Enchaîné, suite à la publication par le journal d’un dossier sur les télécoms.

Dans son édition de la semaine, le Canard Enchaîné répond au courrier d’un lecteur un peu particulier… qui n’est autre que Cyril Poidatz, président du conseil d’administration d’Iliad. Il fait suite à la publication d’un dossier, « Les rois des télécoms font décrocher les usagers », dans le Canard du 29 novembre.

Un courrier des lecteurs pas comme les autres

M. Poidatz tenait à réagir à l’article initial sur trois points spécifiques. Il fait notamment remarquer que « Free est l’opérateur ayant le nombre absolu de plaintes le plus bas et en baisse par rapport à 2016 » dans le classement des plaintes de l’Afutt (Association française des utilisateurs de télécommunications). « Certes », répond le Canard. Mais, rapporté au nombre d’abonnés, « Orange présente le meilleur ratio ».

Autre point soulevé dans la lettre : « la limitation des débits existe uniquement sur le réseau mobile d’Orange du fait d’une obligation réglementaire ». Le Canard rétorque qu’il n’évoquait pas le bridage de vitesse mis en place sur le réseau mobile en itinérance Orange, mais le cas d’un abonné fixe, « mécontent de sa Freebox, qui a bien des problèmes de débit ». Et de citer, à l’appui, les mauvais résultats de l’opérateur au classement des débits Netflix

Pour finir, Cyril Poidatz fait un point sur le réseau mobile de Free, « lequel couvre 84% de la population en 4G et 91% en 3G ». Réponse du journal, du tac-au-tac : « le Canard n’en doute pas et a même noté que ledit réseau était censé être achevé en 2020 ».

Tout cela donne donc une franche impression de malentendu, à l’image de cette phrase de conclusion choisie par le Canard : « Il y a de la friture sur la ligne ? ».

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum