M6 veut faire payer les utilisateurs de Molotov pour ses chaînes

0

Après avoir réclamé, et obtenu, une rémunération de la part des opérateurs (sauf Free), le groupe M6 remet en question sa gratuité sur le service Molotov.

Depuis son lancement officiel en juillet 2016, Molotov a séduit le public grâce à ses nombreux atouts : une application gratuite, claire, regroupant la plupart des chaînes de télévision françaises (à l’exception du groupe NRJ), avec un service de replay et de bookmarks intégré et des options « premium ». À l’heure actuelle, Molotov reste une des solutions les plus pratiques pour regarder les chaînes gratuites depuis un ordinateur, sans passer par un abonnement à CANAL ou un opérateur Internet.

Tant et si bien que dans une interview consacrée au Buzz Média Le Figaro, Jean-David Blanc (PDG de Molotov) confirme que l’application connaît un vrai succès. Celle-ci revendique jusqu’à 600 000 utilisateurs quotidiens, soit une part d’audience non-négligeable dans le paysage de la télévision française.

M6 veut facturer directement l’utilisateur

Mais voilà : Molotov, en tant que distributeur, au même titre que CANAL+, Orange, Free ou SFR, ne pouvait pas échapper longtemps à la guerre des chaînes qui sévit actuellement et fait les gros titres des médias. Le groupe M6 est le premier à dégainer en demandant à Molotov de faire payer les utilisateurs pour accéder à ses chaînes.

Pour Jean-David Blanc, cela va à l’encontre de la « convention de chaîne gratuite » dont bénéficie M6 sur la TNT. Il indique avoir saisi « les pouvoirs publics » d’une demande de médiation (selon toute vraisemblance, il s’agit du CSA).

Confrontés à un problème similaire, Free et CANAL+ ont décidé de continuer à diffuser les chaînes du groupe TF1, sans l’accord de ce dernier. Ils estiment que le CSA a reconnu leur droit à diffuser les chaînes gratuites de la TNT et ne sont prêts à négocier que pour les services additionnels, tels que le replay.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum