Les Hauts-de-Seine vendent leur réseau de fibre optique

5

Le département des Hauts-de-Seine met en vente son réseau de fibre optique, au déploiement avorté suite à l’échec retentissant de sa délégation de service public (DSP) avec Sequalum, filiale de Numericable.

Le projet THDSeine, lancé en 2008, était beau et ambitieux : déployer la fibre optique pour tous les habitants du département avant fin 2015. Le marché avait été confié à Sequalum, filiale de Numericable (avec une participation minoritaire de SFR) créée spécialement pour l’occasion. Mais les retards de déploiement répétés du prestataire ont fini par agacer le département, qui après plusieurs années de contentieux, a fini par résilier le contrat de façon unilatérale, réclamant au passage 45 millions d’euros de pénalités à l’opérateur.

Restait à trancher sur le sort du réseau inachevé. Le département a finalement choisi de le mettre en vente, comme en témoigne une annonce parue dans le Boamp (Bulletin officiel des annonces des marchés publics). Les infrastructures FTTH déjà déployées seront vendues par lots, pour un transfert dès le 1er juillet 2015 — date à laquelle la résiliation de la DSP THDSeine sera effective. Les opérateurs intéressés pourront acquérir des infrastructures aussi bien horizontales que verticales, en déposant leur candidature.

Il semblerait que le conseil général n’ait pas décidé de chercher un nouveau partenaire pour déployer les prises restantes sur le département. Rappelons que, fin octobre, seules 113 000 prises avaient été déployées sur les 466 000 prévues…

Photo : Daniel Rodet (licence CC BY-SA 3.0)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

5 commentaires

  1. Les villes des Hauts de Seine qui ont été câblées en priorité sont des villes comme Neuilly, St Clou,  Boulogne c'est à dire les villes de bourges du département !
    Évidemment les villes populaires du 92 ne sont pas encore fibrées et ne le seront sans doute jamais, sachant que cette opération a été payée par tout le département, une fois de plus ce sont les mêmes qui font les frais et les bourges qui se sont fait payer leurs fibres par l'ensemble !!!  >:(

  2. @ Natitou : Je pense que ton analyse est fausse ! Si Numericable avait honoré le contrat seulement 466 000 prises aurait été actives. Combien y'a-t-il de logement dans les Hauts de seine ? Environ 1 million ! Donc quoiqu'il arrivait il y aurait eu plus de la moitié des ménages qui aurait payé pour cette opération.
    Sachant que la cible principale est les immeubles pour des raisons que connaissent bien les Parisiens : Numéricable fait ses branchements dans les immeubles et les locataires ou propriétaires se retrouvent dans l'obligation de souscrire à leur offre sauf à entamer de longues démarches pour qu'un autre opérateur puisse et veuille desservir quelques clients potentiels. La raison, je ne la connait pas vraiment mais plusieurs de mes amis se retrouvent dans ce cas. Le syndic doit surement signer un accord qui fait de Numéricable l'unique opérateur. C'est très moyen d'un point de vu concurrentiel mais bon ...
    Pour en revenir au sujet, je crois que c'est une bonne chose que Numéricable ne soit plus à la baguette par contre je regrette que la Région se désengage car elle aurait pu en retirer un financement même infime et surtout faire respecter la concurrence.

  3. Réagir sur le forum