Le Monde : Xavier Niel au cœur de la polémique politique

18

En haut, en bas, à gauche, à droite…

Alors que ce jour marque la clôture des dépôts de dossier pour la reprise du Monde, dans la presse et en politique, c’est la polémique engendrée par les propos de Nicolas Sarkozy à l’encontre de Xavier Niel qui monopolise l’attention…

A l’attention des retardataires, on rappellera que le président de la République était intervenu en personne auprès du directeur du Monde, Eric Fottorino, afin de peser contre le dossier de reprise déposé par le trio Matthieu Pigasse-Pierre Bergé-Xavier Niel. Concentrant tout particulièrement son énergie contre ce dernier, il l’avait alors qualifié d’« homme du peep show » (voir notre article).

La polémique a depuis enflé, à tel point que les hommes politiques s’en sont désormais emparés : le Parti Socialiste a ainsi invité le chef de l’Etat à « respecter l’indépendance des médias et à mettre fin à ses tentatives d’intimidation et de pression ». Une tentative jugée d’autant plus grave qu’elle pourrait viser « à faire émerger, par oukase, une offre alternative [qui]bénéficierait de la bienveillance élyséenne » (l’offre de Claude Perdriel et Orange, ndlr).

François Bayrou (Modem) a, de son côté, estimé que l’Elysée ne respectait pas « le pluralisme et l’indépendance » de la presse ; « les médias doivent être sous son influence, dans son cercle de connivences », a-t-il remarqué.

Enfin, l’organisation Reporters Sans Frontières a également pris la parole, dans ce qu’elle a appelé son « appel du 18 juin 2010 pour une presse libre » : selon elle, le gouvernement « a intensifié le combat contre la presse indépendante », à coups de « manœuvres, plaintes et intimidations ».

Aux côtés de Pigasse et Bergé, tous deux politiquement ouvertement à gauche, qu’en est-il de Xavier Niel ? Interrogé par le conseil de surveillance du Monde sur ses opinions politiques, il apporte la réponse suivante : « J’apprécie autant Bertrand Delanoë que François Fillon ». Visiblement, l’actionnaire majoritaire d’Iliad ne souhaite pas être rangé dans une case, à tel point qu’on le dit “apolitique”.

Mais il n’hésite pas pour autant à préciser ce qui lui tient à cœur : « la perspective de la disparition d’une presse indépendante me met mal à l’aise », confesse-t-il. Et concernant l’attaque du président de la République à son encontre ? « Je ne me sens pas opposant à Nicolas Sarkozy », déclare-t-il sobrement… ajoutant, par ailleurs : « jamais je ne l’ai rencontré […] il n’a pas de prise sur moi ».

Pour en revenir au Monde, on retiendra finalement deux offres : celle du trio Pigasse-Bergé-Niel d’un côté, et celle de Claude Perdriel (Nouvel Obs’), d’Orange et du groupe de presse espagnol Prisa de l’autre. Le verdict devrait être connu lundi prochain, le 28 juin. D’ici là, gageons que la polémique ne refroidira pas…

Sources : Google News-AFP, Marianne

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

18 commentaires

  1. Son Altesse le "Roi Soleil" se ternit et s'affaiblit de plus en plus, il s'abaisse en devenant grossier et insultant avec ses sujets . veut tout asservir, tout gérer et surtout dans des médias qu'il veut à sa botte et aux ordres de sa seule volonté. :demon: Espérons que les français secouent rapidement ce joug étouffant avec des personnages et personnalités qui défendent la vraie liberté à tous les niveaux. :bravo:

  2. C'est tout de même assez culotté de faire semblant d'ignorer que Son Altesse Xavier Niel poursuit en diffamation tout journaliste qui ose rappeler son passé. La relation du coup de fil supposé de Sarko est donc extrêmement douteuse car il est très probable qu'il n'a pas seulement évoqué les peep shows, mais aussi l'affaire en question. On verra de toutes façons ce que les journalistes du Monde pensent des deux offres en présence car ce sont eux les premiers concernés.

  3. Telle que les choses nous sont présentés, on est sensé penser : - Orange c'est le mal à la bote du gouvernement - Xavier niel c'est le bien pour une presse libre Perso je me demande pourquoi des FAI veulent racheter un journal ? Et pourquoi on cherche à nous faire penser ça ? Perso je trouve qu'il y a suffisamment de quoi investir dans le dégroupage, la fibre optique et le service après vente qui sont tous en manque de développement, avant d'aller investir dans un journal qui a du mal à être rentable.

  4. shyrokie a écrit :
    Perso je me demande pourquoi des FAI veulent racheter un journal ?
    Attention : Orange fait bien partie du second dossier de reprise, mais pour le premier, il s'agit de Xavier Niel qui agit en son nom propre (et non Free et/ou Iliad). Il a déjà investi dans la presse et investit très régulièrement dans de nombreuses start-ups...

  5. Il y a surtout une offre alternative émanant de deux groupes de presse qui ne sont pas vraiment connus pour museler la liberté d'expression ! Tout ce bruit est ridicule et consternant, une preuve de plus que l'anonymat permet d'écrire n'importe quoi sur les forums. Quand on constate que Free fait l'objet de multiples rappels à l'ordre de la justice, on peut tout autant s'inquiéter de voir son fondateur prétendre contrôler un journal connu pour son indépendance.

  6. Kami78 a écrit :
    Il y a surtout une offre alternative émanant de deux groupes de presse qui ne sont pas vraiment connus pour museler la liberté d'expression ! Tout ce bruit est ridicule et consternant, une preuve de plus que l'anonymat permet d'écrire n'importe quoi sur les forums. Quand on constate que Free fait l'objet de multiples rappels à l'ordre de la justice, on peut tout autant s'inquiéter de voir son fondateur prétendre contrôler un journal connu pour son indépendance.
    Je pourrais aussi arguer que l'anonymat permet de dire des bêtises telles que "Free fait l'objet de multiples rappels à l'ordre de la justice" ;)

  7. et Moi je me demande depuis quand le président de la république !!!! vient voir ce qui se passe dans les journaux !! il n'a pas autre chose @ faire de plus intelligent !!!!

  8. je t'invite à aller jouer aux legos... une question comme celle-ci ne se pose même pas : "et Moi je me demande depuis quand le président de la république !!!! "

  9. Tout à fait d'accord avec Yoann. Groupe 1 : Xavier Niel en son nom propre (il ne s'agit ni d'Iliad, ni de Free) Groupe 2 : Orange (FAI) Je persiste à penser qu'une presse détenue par XN permettra un contre-poid face aux intimidations des gouvernements. Cela permettra en outre de critiquer des projets de lois qui visent directemet ou indirectement les FAI en menant des investigations plus complètes, ouvertes à un public beaucoup plus large; sans avoir la contrainte d'un quelconque parti politique qui voudraient les faire baisser d'un ton.

  10. yoann007 a écrit :
    Je pourrais aussi arguer que l'anonymat permet de dire des bêtises telles que "Free fait l'objet de multiples rappels à l'ordre de la justice" ;)
    Il est vrai que j'aurais dû mieux m'exprimer : Free fait l'objet de multiples jugements qui lui donnent tort, au bénéfice de clients lésés par des pratiques qualifiées de non conformes à la loi. Par exemple la décision de la Cour d'Appel évoquée par ailleurs , qui confirme un jugement déjà largement commenté. Mais aussi, il suffit de se rendre au TI le plus proche pour connaître les décisions du juge de proximité, ou à défaut de lire les revues de consommateurs qui énumèrent les rappels à l'ordre et surtout les attendus. C'est en effet beaucoup plus explicite !

  11. Réagir sur le forum